Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

Ce qui ne sera pas semé en 2022, suite aux résultats décevants de 2021

24 Septembre 2021 , Rédigé par Nanie Publié dans #TOUR DU JARDIN

Après l'heure des récoltes, vient l'heure du bilan des cultures. 

Certaines variétés cultivées dans le micro jardin urbain, ont réservé de bonnes surprises et d'autres non. 

Voici donc, ce qui ne sera pas semé à nouveau en 2022 suite à une récolte faible ou à une saveur décevante. 

 

Du côté des cucurbitacées, courges, cornichons et potirons, le même constat général s'applique à toutes les variétés. 

Si en 2020, sous le feu de la canicule, les cucurbitacés n'ont donné que des fleurs mâles, en 2021, année fraîche et très pluvieuse...le résultat a été identique....

Les concombres long vert maraichers, Les cornichons de Russie, le potiron "bleu de Hongrie", la courgette "ronde de Nice", ont tous pris un bon départ. 

Le potiron "bleu de Hongrie" une variété coureuse avait été semée en peu en urgence après la perte de plusieurs plants potager en mai. Les courges et courgettes étant les champions de la croissance, devaient remplacer les plants disparus. 

Effectivement, le potiron "bleu de Hongrie" a commencé une croissance importante et prometteuse...avant de cesser de pousser, sans doute en raison du manque de chaleur et de l'humidité trop importante de l'été. 

Il a péniblement formé quelques fleurs, uniquement des fleurs mâles. Sans fleur femelle, pas de courge, même symbolique. 

Ce qui ne sera pas semé en 2022, suite aux résultats décevants de 2021

Les courgettes "ronde de Nice" ont suivi le même chemin que le potiron : après un départ explosif, seules quelques fleurs mâles ont émergé du plant. Aucune fleur femelle n'est sortie...

Le cornichon russe, a suivi le même chemin. 

En somme, ces variétés volumineuses et volubiles ont pris beaucoup d'espace et n'ont donné aucun fruit. 

Cette année encore, c'est une déception. Aussi, faut il peut-être se résoudre à ne les cultiver que pour habiller un balcon bétonné ou pour faire de l'ombrage aux voisins....

 

Du côté des piments, il y a des variétés qui ont traversé le temps maussade avec patience et qui ont donné des résultats correspondant à la variété mais décevant en terme de goût. 

Même s'il ne faut pas oublier que le manque de soleil est pour beaucoup dans le manque de piquant, il faut souligner la fadeur de certaines variétés, notamment le piment japaleño "félicity". 

Cette variété a été semée pour la première fois cette année car par elle a théoriquement le goût du japaleño mais sans le piquant. Effectivement, il n'y a pas la moindre sensation piquante quand on le mange...et il n'y a pas non plus de goût spécifique. Certains poivrons doux sont nettement meilleurs. Aussi, c'est une franche déception. 

C'est presque d'autant plus triste que physiologiquement, les japaleño "felicity" se sont bien tirés de cette saison froide et humide. Le plant, sans être excessivement productif a affiché plusieurs piments de belle taille....

Ce qui ne sera pas semé en 2022, suite aux résultats décevants de 2021

Le piment "count Dracula" au feuillage sombre et aux fruits noirs puis rouge....s'est fait littéralement "démembrer" par une limace pendant les vacances. Aussi, les boutons floraux n'ont pas réussi à se nourrir sans la végétation du plant. Difficile de savoir si ce plant aurait fructifié sans les limaces...

Le piment "red cherry small" a péniblement porté deux fruits fades, qui ont été lessivé par les averses continues du printemps et de l'été. De nouvelles fleurs sont apparues courant septembre, mais la chaleur ne sera pas assez importante en octobre pour espérer en obtenir des fruits savoureux. Il est trop tard.

Ce qui ne sera pas semé en 2022, suite aux résultats décevants de 2021

Le piment "Carolina Reaper" semé en décembre 2020 car il exige presque neuf mois de culture, dépasse à peine de quinze cm (pour un effort de presque neuf mois de culture, c'est excessivement peu). C'est donc à la fois une déception parcequ'il n'y a pas l'ombre d'un bouton floral ni d'un fruit. Ceci dit, malgré des conditions de cultures détestables, il est encore en vie. 

Le poivron "corne de toro" cette année encore n'a pas germé (comme en 2020). Il y a sans doute un souci avec le sachet de graine...à moins que cette variété ne soit particulière et ne demande une attention spécifique pour son début de culture....

Du côté des tomates, il y a eu de nouveaux essais, eux aussi victimes d'un été maussade. Les plants ont attrapé le mildiou, et ont formé quelques fruits passable. 

Parmi les fruits au gout décevant, malgré une croissance honorable au vue des conditions météo : les tomates "dancing with the smurfs". Des petites grappes de tomate noires ont été goutées en septembre. Sans que le gout soit mauvais, il n'est pas spécialement mémorable. Aussi, il me semble que c'est plus une variété de démonstration que de consommation...Elle ne sera donc pas semée à nouveau l'an prochain.

Ce qui ne sera pas semé en 2022, suite aux résultats décevants de 2021

Voilà déjà les variétés qui ne seront pas semées à nouveau en 2022. 

A présent, il va falloir chercher par quoi les remplacer, une des tâches les plus amusantes pour le jardinier amateur et curieux....et  aussi espérer un été moins frais...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article