Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

Un tour de jardin du côté des "essais hasardeux", bref : des noyaux et pépins récupérés sur les fruits consommés

10 Septembre 2021 , Rédigé par Nanie Publié dans #TOUR DU JARDIN, #PEPINS ET NOYAUX, #METHODES

Tous les ans, le même dilemne se pose. Faut il jeter les noyaux et pépins  des fruits consommés à la maison ? 

S'il y a objectivement trop de pépins et que tous ne peuvent pas être semés et cultivés, certains sont plus difficilement "jetable" que les autres, notamment les fruits qui viennent de l'autre bout de la planète (car oui, il y en a à la maison...mea culpa). 

Les mangues qui ont traversé l'Atlantique depuis le Perou le plus souvent, doivent elle se réduire à être dévorée et jetée et c'est terminé ? 

Les rares mangues qui arrivent jusqu'a la table, sont systématiquement semées...et souvent germent. 

En 2021, deux noyaux de mangue ont été récupérés en mars et avril, et ont été semés. 

Les plants (d'une variété inconnue) ont poussé avec régularité depuis le printemps, sous les averses et le soleil voilé.

Le premier semble avoir brûlé (alors qu’il était à l’ombre) mais il a refait des feuilles roses, signe de croissance. 

Un tour de jardin du côté des "essais hasardeux", bref : des noyaux et pépins récupérés sur les fruits consommés

Le second a grandi quant à lui, sans incident de parcours...

Les noyaux de mangue forment de jolies plantes vertes aux feuilles opposées...mais survivent difficilement à l'hiver à la maison. 

L'hiver 2021-2022 sera t'il plus facile à traverser que les hivers précédents ? 

Un tour de jardin du côté des "essais hasardeux", bref : des noyaux et pépins récupérés sur les fruits consommés

Autre semis un peu par hasard : les pépins de melon.

Un été sans melon à table, ça n'existe pas ! De plus le melon regorge de graines et qu'il est facile de les récupérer. 

Cette année, les graines d'un melon de Cavaillon ont donc été jetées sur la terre d'une jardinière vide, en juin, pour éviter de passer par la case poubelle.

Ces graines ont été peu "soignées" elles se sont développées à leur rythme sans autre intervention qu'un arrosage ponctuel. 

En septembre, les plantules affichent leurs premières fleurs. 

C'est bien évidemment trop tard pour espérer une fructification, mais l'essai a abouti (alors que les précédents essais de semis de melon, se sont tous soldés par un échec). 

La leçon à retenir (une fois de plus) : la nature se débrouille bien toute seule, elle préfère parfois que le jardinier amateur la laisse grandir toute seule...

Un tour de jardin du côté des "essais hasardeux", bref : des noyaux et pépins récupérés sur les fruits consommés

Autre semis imprévu. Celui des graines de tournesols.

L'anecdote détaillée est ici.

Mais pour le récapitulatif, des graines de tournesols issues d'un mélange de graines pour oiseaux (que ces derniers ont dédaigné à l'automne 2020), ont été jetées dans le compost. Ils n'ont donc même pas été mis dans la terre, mais le compost est une terre en formation et une terre riche....les graines y germent donc parfois... 

Bref, des tournesols de variété inconnue sont donc sortis simultanément du seau de compost, offrant le couvert aux abeilles en juillet et août. 

Un tour de jardin du côté des "essais hasardeux", bref : des noyaux et pépins récupérés sur les fruits consommés

Autre essai hasardeux, celui des piments "button yellow", dont des plants étaient exposés dans un grand parc urbain en 2020. 

Ces piments de variété "habanero" mais non piquants étaient en fruits en octobre, en fin de cycle. Deux fruits ont été cueillis et leurs graines prélevées pour tenter de les reproduire. 

L'occasion a crée l'envie de tenter. 

Même si je ne croyais pas du tout à la réussite de ce semis, le plant s'est développé avec irrégularité (en raison du temps particulièrement frais et humide du printemps et de l'été 2021). Les piments apprécient plus particulièrement la chaleur et une certaine sécheresse, l'essai était donc plutôt compromis. 

Mais en septembre, il faut constater que le plant, porte ses premiers fruits. 

Il se porte même plutôt bien de manière générale (au vu des conditions de culture franchement inadaptées). 

Un tour de jardin du côté des "essais hasardeux", bref : des noyaux et pépins récupérés sur les fruits consommés
Un tour de jardin du côté des "essais hasardeux", bref : des noyaux et pépins récupérés sur les fruits consommés

Toujours du coté des piments, un essai de culture a été tenté avec des graines prélevées sur des fruits du commerce : en l'occurence avec des graines de piment végétariens.

Ces piments étaient tous d'un degré de maturité différents (certains étaient rouge, d'autre orange et d'autre vert). Les piments étaient d'ailleurs conservés au réfrigérateur dans des sacs plastiques (brrrr !)

Bien que sceptique sur la viabilité de ces graines, trois plants sont sortis de terre et les piments sont apparus en juillet et mûri en août et septembre.

Un tour de jardin du côté des "essais hasardeux", bref : des noyaux et pépins récupérés sur les fruits consommés
Un tour de jardin du côté des "essais hasardeux", bref : des noyaux et pépins récupérés sur les fruits consommés

Que faudra t'il retenir de ces essais imprévus, lié au hasard des achats ou des trouvailles dans des jardins de ville ? 

Il faut toujours tenter de valoriser les pépins ou noyaux qui ne demandent qu'à vivre et transmettre leur patrimoine génétique à une descendance (c'est aussi la conclusion de l'ouvrage de Xavier Mathias, dans son ouvrage "la vie érotique de mon potager").

La nature préfère la vie à la mort et tente de la transmettre le plus souvent. Il faut donc suivre ce "penchant" et tenter de semer. 

Entre un échec possible et une réussite incertaine, il faut donc éviter de rater l'occasion d'une expérience et d'observations inédites. 

C'est décidé, je continue à tout semer...la nature décidera si les graines sont viables ou pas...

 

pssst ! les essais les plus hasardeux concernent souvent les noyaux de fruits "exotiques", comme ici...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article