Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

Tour de jardin de l'été : le tour des aromatiques

16 Juillet 2021 , Rédigé par Nanie Publié dans #TOUR DU JARDIN, #AROMATIQUES

Voici un tour de jardin un peu inhabituel pour un mois de juillet.

Habituellement, les piments et les tomates dominent de leur couleur et de leur taille tous les autres plants potagers.

Cette année ce sont les aromatiques qui généralement à cette période ont déjà commencé à décliner sous la chaleur (souvent caniculaire et étouffante de l'été), qui tirent leur épingle du jeu. 

En 2021, l'humidité est constante et les températures peinent à monter...pour le plus grand plaisir des aromatiques, et légumes feuilles bien installés depuis le mois de mai. 

Parmi les aromatiques installés et en pleine croissance : le basilic.  

Si la plupart des variétés de basilic ont souffert de la fraîcheur du printemps pour se developer, les plants en place en profitent en juillet. 

Le basilic grec, notamment, apprécie l'humidité et la chaleur douce. 

Tour de jardin de l'été : le tour des aromatiques

La menthe, est elle aussi "dans ses petits souliers". Elle boit la fraicheur à grands gorgées. L'eau de pluie est sa boisson préférée. 

Toutes les menthes (survivantes) de 2020, se sont développées et occupent leur pot qui débordent. 

Ici la menthe suisse est en fleurs. Elle est très fréquentée par les bourdons en ce moment (ils apprécient beaucoup les fleurs bleues et violettes qu'ils distinguent très nettement des autres couleurs).

Tour de jardin de l'été : le tour des aromatiques

La menthe ananas, qui après un réveil difficile, s'installe enfin. 

Tour de jardin de l'été : le tour des aromatiques

La menthe verte, qui fidèle à sa nature, pousse en hauteur. 

Tour de jardin de l'été : le tour des aromatiques

Comme la menthe, la mélisse se régale de la fraîcheur et de la pluie. 

Elle est elle aussi un peu envahissante, d'où son installation dans une jardinière et non en pleine terre. Elle est très parfumée.

Il va falloir utiliser ses feuilles avant sa floraison. Heureusement que les températures fraiches de ces derniers jours, ne l'incitent pas à le montée en fleurs.

Tour de jardin de l'été : le tour des aromatiques

Le schizo pourpre (ou perilla) que je tente de cultiver depuis des mois, semble enfin s’installer. C'est un aromatique qui semble ne pas apprécier tout tout la chaleur (comme la coriandre, que ne ne parvient à cultiver qu'au printemps et en automne). 

Tour de jardin de l'été : le tour des aromatiques

La « bergamote » de son surnom, mais dont le vrai nom est monarde, vient de fleurir pour la première fois. 

Elle a été semée au printemps 2020. 

Son unique fleur est assidument fréquentée par les bourdons (qui oscillent entre la bergamote et la menthe suisse : leurs fleurs sont de la même couleur parme).

Tour de jardin de l'été : le tour des aromatiques

La verveine citronnelle s’est aussi beaucoup étoffée sous la pluie alors qu’elle poussait péniblement en plein soleil (caniculaire). 

Elle est très parfumée. Et au vu de son imposante couronne de feuilles, il sera possible d'en prélever un peu cet été (en 2020, elle était si maigre que j'ai à peine oser la déplumer).

Tour de jardin de l'été : le tour des aromatiques

La moutarde « Osaka segal » n’a jamais été aussi imposante. C'est une moutarde qui se sème habituellement au printemps ou en automne...ce qui correspond bien à la température de notre mois de juillet (17 ° le matin et 24 l'après midi)...

Tour de jardin de l'été : le tour des aromatiques

Cette année, il pourrait même y avoir des cornichons...En 2020, la chaleur avait empêché la sortie des fleurs femelles...

Tour de jardin de l'été : le tour des aromatiques

La ciboulette (variété « fine danoise ») est toujours là. Habituellement, mi juillet il ne reste que les tiges fleuries (inutilisables en cuisine car elles sont dures. On n'utilise que les tiges "feuilles"). 

Tour de jardin de l'été : le tour des aromatiques

Voilà un bilan un peu surprenant. 

Point de piment, de tomate ni de légumes du soleil, mais des aromatiques en pleine forme en ce mois de juillet 2021.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres...

Autre leçon à tirer de cette étonnante santé des aromatiques qui devraient décliner à cette période : il faut varier et multiplier ses cultures ! 

Non seulement cette variété permet une entraide entre elles (c'est le principe du "compagnonnage") mais aussi pour que le jardinier puisse récolter quelque chose...à défaut de ce qu'il avait prévu, et éviter de se décourager. 

C'est aussi peut-être une leçon pour l'avenir : apprendre à recevoir les (bonnes ou mauvaises) surprises et savoir en tirer parti...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article