Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

Semis de moutarde « Osaka segal » (en terre), deuxième essai

14 Juin 2021 , Rédigé par Nanie Publié dans #semis, #LEGUMES, #LES ASIATIQUES

Voici un nouvel essai de semis de moutarde « Osaka segal » une moutarde légèrement piquante et testée pour la première fois en hydroculture à l'automne 2020. 
Cette variété a été commandée par curiosité au début de l’automne dernier, et le test de culture dans l’eau a été tenté (autant par curiosité que par désœuvrement, il faut bien l'avouer).

 
Le résultat avait été assez encourageant (l'histoire du semis est en détail ci dessous).

Suite à cette culture facile et agréable au goût, un nouvel essai de culture est tenté, mais en terre cette fois. 
Des graines ont pris un bain pour vérifier leur viabilité et entamer la germination (les graines qui coulent sont viables tandis que les graines qui flottent obstinément à la surface sont creuses. 

Les graines qui ont commencé à germer ont été mises en terre, disséminés dans plusieurs pots à des expositions différentes. Ainsi, il sera possible de vérifier quelle est la meilleure exposition en matière d'ensoleillement et de vent...


Pour revenir aux caractéristiques de cette variété, cette moutarde se consomme en jeunes pousses ou sautées 

Elle se récolte environ un mois après le semis et se cultive à une température autour de 20 degré (comme tous les légumes feuilles, elle n’aime pas les grosses chaleurs). 

Semis de moutarde « Osaka segal » (en terre), deuxième essai

Les températures commencent à monter, aussi la moutarde pourrait cesser sa croissance très vite. 
Son heure est presque venue...

Ici quelques pousses de moutarde « Osaka segal » ont été mélangées avec de l’aneth et un plant de tomate.

Ici quelques pousses de moutarde « Osaka segal » ont été mélangées avec de l’aneth et un plant de tomate.

Entre deux repiquages et deux expositions opposées, les plantules affichent des couleurs et des tailles très différentes. 

La moutarde exposée au soleil est verte et grande tandis que la moutarde exposée à l’ombre est pourpre et de petite taille. 
 

Les feuilles peuvent se consommer au stade de jeunes pousses ou de grandes feuilles...mais je les trouve si jolies et colorées que je préfère les laisser en place encore un peu.

Dès que les grosses chaleurs seront de retour, il faut les récolter car la chaleur ne leur convient pas. 

Ici, les pousses ont été installées dans une petite jardinière individuelle

Ici, les pousses ont été installées dans une petite jardinière individuelle

Insert du 07 juillet

Les plantules ont été repiquées (une fois de plus) dans un autre contenant plus large...et visiblement, ça semble mieux leur convenir. 

Semis de moutarde « Osaka segal » (en terre), deuxième essai
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article