Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

Lecture du livre « mon potager de balcon », le livre qui éclaire les jardiniers urbains amateurs

23 Juillet 2021 , Rédigé par Nanie Publié dans #LIVRES

La saison des semis s'éloigne et celle des récoltes a commencé. 

Aussi, le jardinier contemple son jardin et savoure ses premières productions. 

ça sent un peu la vacance (le temps de repos)

Et quand on a le temps de s'asseoir et de contempler, on a le temps de lire (enfin). 

Voici donc un des premiers ouvrages de la "check list estivale". 

Il s'agit de l'ouvrage "mon potager de balcon" de Valérie Tsimba, une jardinière urbaine parisienne (pour dire que tout est possible).

C'est un ouvrage dont j'ai entendu parler à plusieurs reprises et qui est principalement destiné aux jardiniers urbains qui (ne) disposent (que) d'un petit (ou grand) balcon pour assouvir leur soif de culture maraichère.

La démarche de l'auteur est précisément d'expliquer qu'un simple balcon permet au jardinier urbain, une autonomie partielle en légumes avec des cultures adaptées (ce qui est un vrai argument). L'exemple phare est l'autonomie de l'auteur en légumes pendant un mois, lors du confinement de mars 2020. 

Lecture du livre « mon potager de balcon », le livre qui éclaire les jardiniers urbains amateurs

Les avis sur cet ouvrage sont souvent ultra favorables, chose dont il faut parfois se méfier. Pour avoir une idée, le livre a donc été acheté. 

L'auteur explique principalement aux aspirants jardiniers urbains, dotés d'envie et de crainte, comment procéder grâce à des "tuyaux" tant matériels qu'organisationnels, pour enfin se lancer et pourquoi pas, consommer sa production, une production d'autant plus précieuse qu'elle est ultra fraîche (il est vrai que manger un légume qui a été cueilli cinq minutes auparavant est un rare privilège). 

L'auteur donne de nombreuses pistes à explorer pour le jardinier urbain débutant et valorise notamment la démarche récup' et  le recyclage pour limiter les couts immédiats pour le jardinier comme pour la planète...

Elle incite par exemple un recyclage immédiat des épluchures de légumes qui sont redirigés directement dans les pots pour un compostage immédiat. Une manière de réduire les poubelles et de composter en place sans matériel. 

Autre astuce retenue : la fabrication de oya "maison" : les oyas sont des pots en terre cuite, semi enterrés et qui permettent un arrosage par capillarité progressif. C'est une astuce vieille comme le monde (ou presque) et qui permet un arrosage régulier, diffus et économique. 

J'avoue que j'ai appris peu de choses car cet ouvrage est destiné à encourager les jardiniers amateurs novices qui hésitent à se lancer. Les jardiniers urbain, un peu aguerris n'y trouveront pas leur compte. 

Cependant, c'est un ouvrage intéressant et didactique pour franchir le pas, et progresser dans le jardinage expérimental urbain.

Cet ouvrage est donc à mettre dans toutes les mains des jardiniers frustrés de n'avoir qu'un balcon ou un rebord de fenêtre pour cultiver "un petit quelque chose".

Car avec peu, on peut franchir le premier pas, prendre confiance et commencer à produire en petite partie, sa nourriture, une démarche  vertueuse et (il faut aussi l'avouer) presque nécessaire...Bref, Valérie Tsimba nous encourage a faire "le colibri" (selon la légende amérindienne).

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article