Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

Semis de piment "count dracula" dans le micro jardin urbain, premier essai

14 Avril 2021 , Rédigé par Nanie Publié dans #PIMENTS, #semis

Voici un nouvel essai totalement imprévu. 

Encore un piment ! J'avais déjà vu passer cette variété curieuse, mais sans acheter de graines, tant il y avait déjà des variétés en cours de culture (et qui n'auront pas la place de tous s'installer....). 

Mais en regardant sa photo, "coup de foudre" absolu !!!! 

Il a un feuillage pourpre/noir et des fruits noirs !!! du jamais vu !

Impossible de résister à cette beauté !

Aussi, après avoir désespérément cherché des graines, un site en proposait encore quelques unes ! ouf !!!

La commande a été passée et les graines ont été fiévreusement attendues...

Semis de piment "count dracula" dans le micro jardin urbain, premier essai

Pour revenir à la variété en elle-même...Le plant affiche des fleurs pourpres (comme le feuillage) et des fruits de 5 cm qui passent du noir (au stade immature) au rouge (à maturité). J'avoue ne jamais avoir vu de fleurs de piments pourpre, elles sont généralement intégralement blanches, parfois avec des stries jaunes. Des fleurs pourpres, ça doit être très beau (un peu comme les fleurs d'aubergine). 

Bref, c'est une variété de mi-saison, appartenant à la famille des capsicum baccatum (comme le "bishop crown", le "aji lemon" et le"aji charapita"). 

Le plant adulte peut atteindre 80 cm. 

Ses fruits sont brûlant, environ 25 000 unités scoville. 

Une graine a pris un bain le 23 février, sur un tapis chauffant, suivie d'une deuxième et d'une troisième (impensable de ne pas avoir un plant de "count dracula" cet été !!!)

Le 05 mars, la première graine a entamé sa germination, ouf ! la première étape est franchie...mais la route est encore longue...

Le 07 mars, la graine germée, a rejoint une pastille de fibre de coco réhydratée. 

Le 15 mars, deux autres graines germées ont été semées dans une pastille de coco réhydatée.

Les tiges et cotylédons d'abord vert, se sont teintés de pourpre dès qu'ils ont été exposés à la lumière.

(diaporama en cours de construction).

Semis de piment "count dracula" dans le micro jardin urbain, premier essai
La première graine semée ne s'est pas encore libérée de ses cotylédons le 23 mars

La première graine semée ne s'est pas encore libérée de ses cotylédons le 23 mars

La deuxième graine affiche ses cotylédons pointus : ils sont de petite taille.
La deuxième graine affiche ses cotylédons pointus : ils sont de petite taille.
La deuxième graine affiche ses cotylédons pointus : ils sont de petite taille.
La deuxième graine affiche ses cotylédons pointus : ils sont de petite taille.
La deuxième graine affiche ses cotylédons pointus : ils sont de petite taille.

La deuxième graine affiche ses cotylédons pointus : ils sont de petite taille.

la troisième graine a planté sa racine mais n'a pas encore formé sa tige...

la troisième graine a planté sa racine mais n'a pas encore formé sa tige...

Voici à quoi pourrait ressembler cette variété si elle se développe comme je l'espère...On peut voir les fruits noirs immatures et les fruits rouge vif, mûrs.

Voici à quoi pourrait ressembler cette variété si elle se développe comme je l'espère...On peut voir les fruits noirs immatures et les fruits rouge vif, mûrs.

Ce que ce plant est beau !  

Sur la plantule la plus avancée, on observe déjà des feuilles avec variégations. 

Semis de piment "count dracula" dans le micro jardin urbain, premier essai

Le 10 avril, le plant le plus avancé a été repiqué dans une bouteille plastique remplie de terreau enrichi en fumier de cheval, en attendant le repiquage définitif mi mai à l'extérieur. 

Le mois de mai a été très froid et pluvieux, et le plant de « count Dracula » a végété. 

Début juin, le plant maigrichon a été repiqué au milieu des plants de potiron « bleu de Hongrie », et de bourrache (dont le compagnonnage pourrait être bénéfique). 

Semis de piment "count dracula" dans le micro jardin urbain, premier essai
Semis de piment "count dracula" dans le micro jardin urbain, premier essai

INSERT DU 15 JUIN

Les plants de piment ont reçu une pulvérisation d'eau additionnée d'aspirine (75 gr/litre). 

L'astuce vient d'un ouvrage étonnant sur la culture et la saveur des légumes selon leurs conditions de culture. 

L'aspirine donnerait aux plants l'indication d'une attaque et le déclenchement d'une stratégie de défense, rendant les piments plus piquants. 

Une seule pulvérisation suffit à déclencher le processus, inutile d'en rajouter donc...

Après réflexion, le piment a été repiqué dans un pot individuel car il ne recevait pas suffisamment de lumière sous les potirons aux feuilles massives. Photo prise le 21 juin, premier jour de l’été
Après réflexion, le piment a été repiqué dans un pot individuel car il ne recevait pas suffisamment de lumière sous les potirons aux feuilles massives. Photo prise le 21 juin, premier jour de l’été
Après réflexion, le piment a été repiqué dans un pot individuel car il ne recevait pas suffisamment de lumière sous les potirons aux feuilles massives. Photo prise le 21 juin, premier jour de l’été

Après réflexion, le piment a été repiqué dans un pot individuel car il ne recevait pas suffisamment de lumière sous les potirons aux feuilles massives. Photo prise le 21 juin, premier jour de l’été

INSERT DU 07 AOUT

Le plant de « count Dracula » a bien grandi, il mesure une quarantaine de cm de hauteur. 
Mais malheureusement il a été dévoré par une chenille à son sommet (Il y en a plein en ce moment dans le micro jardin urbain, en raison des températures fraîches).

Les boutons floraux ont tous été mangés. 
Inutile d’attendre une floraison et une fructification en 2021...

Faut il préciser que le basilic dont l’odeur est censé repousser les nuisibles, n’a pas été suffisant...

Semis de piment "count dracula" dans le micro jardin urbain, premier essai

INSERT DU 20 AOUT

Le « count Dracula » s’est presque intégralement fait dévorer. 
Il ne reste plus rien de lui, sauf un squelette de plant et deux boutons floraux. Pour un piment au nom de prédateur, on peut dire qu’il est passé dans la catégorie des proies. 

Il a été changé de place, mais vu l’ampleur des dégâts, il ne faut pas attendre de miracle. 

Je n’espère aucune floraison ni fructification sans l’aide des feuilles, mais le plant va être laissé tel quel, au cas où ...malgré tout.

Semis de piment "count dracula" dans le micro jardin urbain, premier essai

INSERT DU 21 OCTOBRE

Le plant squelettique de "count dracula" a été rentré toutes les nuits à la maison, et a été sorti toute la journée ces dernières semaines, espérant peut-être, avec un optimiste excessif la floraison des deux maigres fleurs...

Et l'inespéré s'est produit ! 

comment ne pas les apercevoir avec leur ton pourpre !

Semis de piment "count dracula" dans le micro jardin urbain, premier essai

Ces fleurs ressemblent à celles de l'aubergine, elles sont vraiment étonnantes, et très belles ! 

Cette couleur est sublime. 

Rien que pour la floraison, cette culture valait la peine ! 

Le plant de basilic est lui aussi en fleurs depuis un moment (il arbore ses petites fleurs blanches).
Le plant de basilic est lui aussi en fleurs depuis un moment (il arbore ses petites fleurs blanches).

Le plant de basilic est lui aussi en fleurs depuis un moment (il arbore ses petites fleurs blanches).

De là à espérer une fructification, il y en encore un ENORME pas, sur lequel je ne compte pas !

Mais malgré ce maigrissime espoir, le plant sera rentré à la maison toutes les nuits et sorti dehors tous les jours, tant que la température extérieure restera supérieure à 15°. 

Qui vivra, verra ? 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article