Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

La recette du dimanche : les piments d'Alep, suite et fin du semis de 2020, où l'heure du "mixage" des piments

1 Novembre 2020 , Rédigé par Nanie Publié dans #RECETTE, #PIMENTS

L'article consacré au piment d'Alep était si long, qu'il vaut mieux en venir à la fin de l'histoire et éviter de revoir tout l'historique. 

Pour résumer, des graines de piments d'Alep ont été achetées un peu par hasard en janvier 2020, car ce piment a la qualité de fournir un piment séché à la fois fort et fumé, naturellement.

Le goût de ce piment étant vanté, j'ai voulu vérifier si ses qualités gustatives étaient à la hauteur de leur réputation. 

Les piments d'Alep récoltés depuis le mois de mai jusqu'au mois d'octobre, ont été mis à sécher sur une corde, qui s'est allongée au fil des mois. 

Il fallait cependant attendre que tous les piments soient bien secs avant de les broyer pour obtenir la précieuse poudre dans les meilleures conditions. 

Voilà qui est fait. 

Les piments ont été enlevés de leur corde. La tige verte a été enlevée, mais la chair séchée et les graines ont été gardées. 

Ceci dit, toutes les graines n'ont pas été laissées dans le bol destiné à être mixé car ce piment contient vraiment beaucoup de graines. Il a fallu en enlever une partie, pour éviter de voir trop de graines dans le mélange final. 

La chair séchée et une partie des graines a fait un tour de mixeur, jusqu'à obtenir une poudre bien fine. 

Après mixage, il faut cependant éviter de respirer la poudre de piment qui est très irritante (j'ai toussé pendant cinq minutes sans interruption pour m'être précipitée sur le bocal fraîchement moulu, pour vérifier son arôme). 

Bref, le parfum de ce piment est réellement "fumé" mais fort. Indéniablement il dépasse en force, le piment d'Espelette à qui il ressemble beaucoup (sauf en terme de taille). 

Quant à son utilisation, elle n'a pas encore de destination précise. Mais il me semble que ce piment fumé pourrait être saupoudré sur des pommes de terres frites en quartier (type "potatoes").

Voilà qui pourrait mettre le feu aux patates. 

La recette du dimanche : les piments d'Alep, suite et fin du semis de 2020, où l'heure du "mixage" des piments

J'ai souvent comparé le piment d'Alep avec le piment gorria, cultivé à Espelette (à tort). 

Si leur forme et leur couleur est similaire, leur goût est radicalement différent. 

Le piment d'Alep est plus fort et plus profond que le piment d'Espelette qui apporte principalement de la chaleur à un plat. 

un piment d'Alep (à gauche) et un piment d'Espelette (à droite)

un piment d'Alep (à gauche) et un piment d'Espelette (à droite)

Les plants de piments d'Alep ont été prolifiques cet été.

Les plants de piments d'Alep ont été prolifiques cet été.

Pssst ! les piments d'Alep ont aussi été utilisés dans une recette de sauce pimentée : la sriracha, en lien ci dessous...

et pour l'historique complet et minutieux de ce semis, il faut aller ici...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article