Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

Les piments à hiverner, un essai à tenter ?

14 Octobre 2020 , Rédigé par Nanie Publié dans #METHODES, #PIMENTS

L'année 2020 a été celle du piment. 

Une dizaine de variété a été semée, et il faut avouer qu'année après année, les piments se portent de mieux en mieux et sont tous productifs (l'expérience finit par payer). 

Bref, si on considère en France (hexagonale), le piment comme une plante annuelle, c'est en fait une vivace frileuse : en d'autres termes, elle ne supportera pas un hiver dehors sous la pluie, voire la neige. 

Par contre, un plant de piment qui est mis au rentrée à l'intérieur à l'abri des intempéries, au frais, et non arrosé (ou presque) va entrer en repos, pour mieux se réveiller au printemps suivant. 

L'intérêt de l'hivernage des piments est la possibilité de partir d'un plant déjà adulte et productif, qui devrait (si tout se passe bien), prendre une dimension nettement plus importante l'année suivante. 

J'imagine (et fantasme un peu aussi) un plant de piment de 2020, qui se réveillerait en 2021 et doublerait en taille, formant un buisson, presque un arbuste...

...bien sûr, c'est une vision très optimiste et un peu idéaliste mais...il semblerait que certains plants deviennent particulièrement imposants et productifs, année  après année. 

Ce qui implique, qu'il ne serait pas utile de passer par la délicate phase de semis, de germination de la graine, de croissance sous les assauts des limaces et autres piérides du printemps, avec un plant adulte, robuste et apte à se défendre. 

Bref, c'est une idée à peser...d'autant que plusieurs plants de piments commencent à "s'aoûter", en d'autres termes, leur tige se transforme en bois sous l'effet de l'âge. Ils sont adultes et au sommet de leur forme. Il serait donc bien triste de les mettre au compost en novembre, avec une tige si solide. 

Ceci, dit, il y a tant de plants de le micro jardin urbain, que j'avoue ne pas savoir lesquels, il vaudrait mieux tenter de garder. 

Le choix est a la fois difficile et à la fois facile. C'est précisément leur taille et l'aspect de la tige, qui déterminera les plants les plus robustes, qui auront leur chance pour une deuxième saison. 

 

Après vérification, voici quels piments (du micro jardin urbain) sont candidats à l'hibernation. 

- Le piment "bishop crown "peut être hiverné à une température de 13 à 16 °, à la lumière. Mes plants ne sont cependant pas "aoutés" ils n'ont pas de tige "boisée". Est-ce donc une bonne idée de les conserver à l'intérieur cet hiver ? 

De plus, j'avoue un peu de déception quant à son goût. Faudra t'il donc les hiverner pour les faire "repartir" en 2021 ? Rien n'est moins sûr...

- Les numex twilight, piment arc en ciel, ont commencé à aoûter leur tige depuis déjà plusieurs semaines. C'est un signe de robustesse. J'hésite cependant à couper les fruits et tiges d'un seul coup, et d'affaiblir le plant. 

ici on aperçoit la tige d'un plant de piment qui s'aoute (en l'occurrence, un plant de piment de Cayenne)

ici on aperçoit la tige d'un plant de piment qui s'aoute (en l'occurrence, un plant de piment de Cayenne)

- le lemon drop ou aji lemon, qui a donné de si délicieux piments, mérite t'il de mourir de froid tout seul dehors ? Im-pen-sable !

- le peter pepper, est lui aussi si joli avec des piments biscornus. Peut-on le laisser lui aussi dépérir dans le froid ? 

Allez, je tente l'essai, d'hiverner les piments (ou du moins, au moins un plant par variété), en pot. 

non mais sérieusement, peut-on les laisser mourir de froid dehors ????non mais sérieusement, peut-on les laisser mourir de froid dehors ????non mais sérieusement, peut-on les laisser mourir de froid dehors ????

non mais sérieusement, peut-on les laisser mourir de froid dehors ????

Après quelques recherches, voici le retour d'expérience d'une adepte du jardinage, qui habite dans le Nord de la France. 

Elle explique sa méthode, qui a été concluante, puisque tous ses plants ont végété pendant l'hiver et sont repartis de plus belle au printemps suivant. 

Bref, pour hiverner des piments, il y aurait deux méthodes.

Soit : 

- les installer dans une pièce fraîche entre 12 et 15 degrés (chose difficilement praticable dans une pièce de vie).

-et  les tailler de moitié au dessus des fourches.

 

Ou

- poursuivre sa culture à l'intérieur, à la lumière naturelle (ils semblent s'adapter au manque de lumière et entrent dans un état semi-végétatif). 

La culture à l'intérieur demande cependant un arrosage limité pour éviter l'installation d'insectes indésirables (qui peuvent être évité en installant du gravier à la surface du pot). Il ne faut arroser que quand le plant "pique du nez" ou qu'il a visiblement soif, mais avec modération. 

Si le plant survit à l'hiver en appartement, il pourrait refleurir dès le mois de février.

Je croise les doigts....

Affaire à suivre...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Bonjour,<br /> Merci pour votre réponse.<br /> J'ai déjà eu des fruits de ces plants l'année dernière.<br /> Mais, même avec les piments sous les yeux, c'est difficile de reconnaître la variété quand on n'y connait rien.<br /> A bientôt.
Répondre
F
Bonjour. J'ai regarde vos plants de piments. Le premier ressemble visuellement à un piment long et fin, type Cayenne, ou à un piment long doux des Landes. Mais cette morphologie compte de très nombreux piments. Les deux autres plants ressemblent à des piments antillais, type habanero, ou piments végétariens (plus doux). C'est le goût et leur piquant qui peut vous aiguiller sur la variété. N'hésitez pas à aussi regarder les catalogues des semenciers, qui proposent de nombreuses variétés, et leur caractéristiques. Vous trouverez peut-être un indice sur la variété que vous cultivez chez vous.
T
Bonjour Fanny,<br /> Pour situer le contexte, je suis nulle en jardinage et j'ai débuté l'année dernière avec des piments reçus en échange.<br /> J'ai fait la culture n'importe comment sans vraiment chercher à réussir.<br /> Je ne sais même pas la variété de ces piments (2 fruits différents).<br /> Comme je n'aime pas jeter, j'ai donné des plants pour hivernage plutôt que de les laisser geler dehors.<br /> J'ai trouvé votre article et fin novembre, j'ai décidé de m'en garder aussi pour moi.<br /> J'ai taillé les branches et laissé les pots dans le garage.<br /> Mais j'ai eu pitié et j'ai rentré les piments dans la maison fin novembre 2020.<br /> Je ne sais pas si j'ai mis tous les atouts de mon côté mais j'ai vu cette semaine quelques minuscules boutons floraux :-)<br /> Si je pouvais vous envoyer des photos, vous pourriez peut-être me dire la variété des piments ?<br /> A bientôt.
Répondre
F
Bonjour, désolée mais c'est impossible de déterminer la variété des piments tant que les fruits ne sont pas formés et mûrs. Tous les piments ont le même feuillage (hormis les feuillages de couleur). Ceci dit, même en observant les fruits, il y a tant de variétés qui se ressemblent, qu'il est difficile de ne pas se tromper. Mais si vos plants refont des boutons floraux c'est qu'ils se sont réveillés car ils pensent que le printemps est arrivé. Ils sont donc en vie et c'est une bonne nouvelle. Avec une bonne lumière et la chaleur d'un appartement, ils peuvent éclore et fructifier sous deux ou trois mois (mais attention aux araignées rouges qui adorent les piments cultivés en appartement). J'espère avoir pu vous aider un peu...Bonne journée !
T
Bonjour Fanny,<br /> Pour situer le contexte, je suis nulle en jardinage et j'ai débuté l'année dernière avec des piments reçus en échange.<br /> J'ai fait la culture n'importe comment sans vraiment chercher à réussir.<br /> Je ne sais même pas la variété de ces piments (2 fruits différents).<br /> Comme je n'aime pas jeter, j'ai donné des plants pour hivernage plutôt que de les laisser geler dehors.<br /> J'ai trouvé votre article et fin novembre, j'ai décidé de m'en garder aussi pour moi.<br /> J'ai taillé les branches et laissé les pots dans le garage.<br /> Mais j'ai eu pitié et j'ai rentré les piments dans la maison fin novembre 2020.<br /> Je ne sais pas si j'ai mis tous les atouts de mon côté mais j'ai vu cette semaine quelques minuscules boutons floraux :-)<br /> Si je pouvais vous envoyer des photos, vous pourriez peut-être me dire la variété des piments ?<br /> A bientôt.
Répondre