Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

Bilan estival des piments semés au printemps 2020

21 Août 2020 , Rédigé par Nanie Publié dans #PIMENTS, #TOUR DU JARDIN

Après le bilan pré-estival, en juin, voici l'heure du bilan estival, fin août. 

Sans revenir en détail sur les plants semés, voici les piments mûrs ou presque à la fin de l'été (ou presque), à l'heure de la récolte. 

 

Les piments d'Alep, achetés sur le net (et dont je craignais que la variété ne soit pas celle achetée et que la production soit faible en pot), ont été particulièrement productif. Les piments d’Alep ont été de loin, les piments les plus productifs de l’année. Chaque plant a produit (au bas mot) une quinzaine de piments. Sur les cinq plants, la récolte a donc été très supérieure à ce à quoi je m’attendais (j’espérai à terme, un plant vivant et  au moins "un piment symbolique"). 

Une corde de piments a d’ailleurs pu être réalisée en vue de faire sécher les piments et de les consommer en poudre l'hiver prochain...ceci dit, les piments rouge qui semblent mûrs ne sont pas toujours prêts à être  cueillis ( plus on attend pour les récolter et plus le piment sera fort). Le piment d’Alep parfaitement mûr est réellement fort, autant (si ce n’est plus) qu’un piment d’Espelette. 

Bilan estival des piments semés au printemps 2020

Les piments de Cayenne ont été assez décevant, mais ce n'était pas la variété sur laquelle je comptais le plus. Les Cayenne ont peiné à fructifier cet été. Je suppose qu’ils ont manqué de nutriments ( malgré des apports de « Chili focus »...sans doute trop espacés...)

Bilan estival des piments semés au printemps 2020

Le piments « peter pepper ».

Une demie douzaine de plants de "peter pepper" ont été semés au printemps 2020.

Les piments en terre (plantes à côté des « Cayenne ») se sont peu développés (sans doute pour la même raison que les Cayenne).

Mais un plant de « peter pepper » installé dans un pot est ...splendide. Il porte une dizaine de piments à la forme caractéristique de la variété (ce qui amuse toujours autant la galerie), et les piments sont de la bonne taille.

Aussi j’espère cette année une production plus importante qu’en 2019. L’année dernière, un seul « Peter pepper » avait produit des piments en octobre/novembre. Les piments avaient été cueillis verts car l’hiver approchait. Ils avaient continué à mûrir tranquillement à la maison, où ils avaient pris une couleur orangée. Ils avaient ensuite séché tout sel et ont été broyés pour entrer dans une poudre de piments « maison ».

Bilan estival des piments semés au printemps 2020

Les "aji charapita". 


Voilà un autre piment qui me faisait beaucoup rêver et dont je n’espérais pas beaucoup de succès (comme le piment d’Alep). 
Mais sur la totalité des graines des graines semées au printemps 2020...la totalité a germé et des plants sont nés. 

En août, tous les plants sont viables et je dois avouer que la production de piment dépasse largement mes espérances les plus optimistes. Le plant le plus robuste affiche une trentaine de petits piments jaunes et rond, très fort. 

Les piments "aji charapita" sont aussi fort que les piments de Cayenne mais très fruités ! c'est très étonnant, et très intéressant gustativement. 

Bilan estival des piments semés au printemps 2020

Les lemon drop, ou "aji lemon". 

Ce semis de piment est un imprévu, c'est un piment sauvage fort aux notes d'agrumes (un peu comme le aji charapita), mais le aji lemon est long comme le cayenne.

Les deux plants de aji lemon ont d'abord difficilement poussé, mais en aout, ils sont subitement explosé en terme de taille et de fructification.

Le premier piment mûr a été aperçu le 13 aout. 

Bilan estival des piments semés au printemps 2020

Les "numex twilight"

Ce piment crée par la "chili institute" n'était pas non plus prévu dans le plan de semis initial, mais lorsque l'on regarde le catalogue des semences, il est très difficile de ne pas se laisser tenter par une espèce inconnue..surtout lorsqu'elle est très colorée et décorative.

Ses piments changent de couleur selon le degré de maturité et le piment d'abord vert clair, devient violet, puis jaune puis orange puis rouge. Bref, c'est un carnaval de couleur. 

Cette variété est vraiment très belle et de petite taille (bref, idéale pour un centre de table).

Bilan estival des piments semés au printemps 2020

les numex suave. 

Ce piment est l'autre piment crée par la "chili institute" de New Mexico, mais elle n'a pas fleuri malgré un feuillage dense et bien vert. 

Je peine à comprendre ce retard de floraison, mais la patience finira peut-être par payer...

Bilan estival des piments semés au printemps 2020

Le piment d'Anaheim. 

Ce piment est un piment américain doux, assez imposant en terme de taille. J'ai été stupéfaite par la taille de ce piment quand il a commencé à grandir. lI est rapidement sorti du pot dans lequel il était planté. 

Il se mange rouge, mais il est très (trop) doux. Très peu de piquant (voire pas du tout). 

Il est souvent utilisé comme "récipient", il est rempli de viande et de fromage et passé au four (aux USA). 

Bilan estival des piments semés au printemps 2020

Le "bishop crown ". 

Ce piment a la forme atypique m'avait été envoyé par erreur mais je l'avais semé par curiosité.

Après une croissance très lente, les bichon crown ont fleuri et fructifié. Le mois d'aout et ses fortes chaleurs a fait murir les fruits verts clair, qui sont passés au rouge magenta. 

Bilan estival des piments semés au printemps 2020

Le "Early japaleno". 

Voilà le plus cuisant échec de la saison. 

Le japaleno a été très lent à pousser. Puis en juillet, le petit plant qui affichait ses premières fleurs, puis ses premiers fruits, a été attaqué par un prédateur (le même que celui qui a attaqué les tomates et presque tous les piments verts).

La quasi totalité des japaleno a été attaquée. Tous les piments sont troués et tombent les uns après les autres, à terre. Il ne reste à ce jour, que le feuillage. 

Bilan estival des piments semés au printemps 2020

Le "piment tomate". 

J'avais beaucoup hésité à le semer cette année...peut-être une intuition. 

Le plant est resté chétif et la fructification qui a bien eu lieu s'est soldée par un échec. Le piment tomate a muri et le seul fruit viable s'est affaissé sur lui-même avant d'être mûr. Il est si "moche" que je n'ai pas voulu le photographier.

psssst ! l'histoire détaillée des semis et des variétés de piments choisies, est rangée dans la CATEGORIE "Piments". 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article