Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

Petit bilan récapitulatif des semis prévus, des semis non prévus et des changements d'avis...

7 Août 2020 , Rédigé par Nanie Publié dans #METHODES

Tous les ans, au sortir de l'hiver, je rêve (comme beaucoup de jardiniers amateurs), aux futurs semis qui produiront de beaux légumes et fruits au cours de l'été suivant. 

A la fin de l'automne, je fais aussi un bilan sur les variétés qui ont été productives et celles qui étaient intéressantes, mais aussi sur celles qui ne seraient pas semées à nouveau. 

Bref, j'ai des idées plein la tête...

Le bilan automnal est ici...

Mais au delà des prévisions, il y a aussi quelques "a priori" ou plutôt "a posteriori" à ces projets de semis.

Certaines plantes que j'avais décidé de ne pas reproduire, après réflexion, ou plutôt après découverte de recettes de cuisine, ont finalement été re-semées. 

La tomate poivron jaune, qui ne m'avait pas convaincue en 2019, a finalement été semée. Les trois plants ont été installés dehors en avril où ils ont prospéré et où ils font déjà rêver par leur forme équilibrée et symétrique (les plants de tomates sont aussi des "oeuvres d'art végétal"). 

Petit bilan récapitulatif des semis prévus, des semis non prévus et des changements d'avis...

Cette variété de tomate jaune, lourde et un peu farineuse mérite une recette qui valorisera son potentiel...une tarte aux légumes d'été pourrait lui convenir...à méditer...

 

Autre "exclu" qui a finalement retrouvé le chemin du terreau, le concombre long vert maraicher. 

Je me suis rendue compte que manger des concombres de son jardin l'été, ça doit être un privilège appréciable...d'autant que sa culture est censée être facile. En 2019, j'ai imposé aux plants de concombres des sévices botaniques qu'ils ont encaissé comme ils ont pu...

Le basilic cannelle, lui aussi, mis en rebut, a finalement été semé à nouveau. Dans le but de l'insérer dans une petite recette brésilienne sucrée-salée-parfumée

Le piment tomate a lui aussi retrouvé sa place dans le micro jardin urbain (mais pour une ultime vérification). Je ne suis toujours pas convaincue de son "utilité gustative" à ce jour...

Par contre le mais ornemental, n'a pas été semé à nouveau. Il avait plutôt bien poussé, mais je n'avais pas su quoi en faire...

et le cucamelon, n'ont pas été re-semés, car malgré une bonne productivité, je ne suis pas convaincue de leur utilité au jardin (qui manque encore et toujours de place)...

Et il y a aussi les semis prévus et réalisés en raison de la productivité des plants  et de leur goût... 

Les piments gorria, mes chouchous absolus...

Les poivrons "corne de taureau" 

Il y a par contre un grand absent, que je n’ai pas trouvé ni en l’état de plant, ni en graines au printemps 2020, et que je regrette beaucoup : le basilic vivace. 
En 2019, un plant avait été acheté sur un marché et il avait embaumé le balcon très au delà de mes espérances. 
Il avait également beaucoup plu aux pollinisateurs qu’il avait nourri jusque tard dans l’automne. 
bref, c’est un des piliers du micro jardin urbain qui a brillé par son absence.

Il faudra absolument en trouver en 2021. 

De plus, erreur impardonnable, je n’ai pas réussi à faire de bouture de ce basilic rustique en 2019 (bouture pourtant très facile), ce qui aurait sauvé le plant ! 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article