Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

Les plantes compagnes au potager, nouvel essai

12 Mai 2020 , Rédigé par Nanie Publié dans #METHODES, #ASTUCES

On sait aujourd'hui qu'un potager est un mélange de fleurs, de fruits, d'insectes qui s'opposent, se réunissent, agissent les uns contre les autres ou pour les autres. 

Bref, c'est une société où les rapports de force opposées (rapport de conflit) ou conjointe (bonne entente) existent comme chez les hommes (tiens donc !) 

Aussi dans la nature (et au potager), certaines associations de plantations semblent opportunes. 

Le réflexe d'installer du basilic entre les pieds de tomates pour repousser les nuisibles, est aujourd'hui assez connu. Mais d'autres associations le sont moins. J'ai notamment appris à mes dépends en 2019 que les concombres et les tomates ne s'entendaient pas du tout. Leur cohabitation ne fonctionnent pas.

Donc, à défaut d'un potager paradisiaque (sans parasite, sans champignons, sans limaces....), on peut créer des associations végétale porteuses. Sans donner ici, toutes les associations possible, voici celles qui seront peut-être testées cette année dans le micro jardin urbain (selon les semis qui ont été effectués). 

LA TOMATE s'associerait bien avec la bourrache très mellifère, le persil, les radis, la monarde.

LES CONCOMBRES ET LES CORNICHONS, s'associeraient bien avec l'aneth et la ciboulette et le basilic (au potager comme en cuisine..)

Le concombre apprécierait aussi les haricots, la betterave, le tournesol, le maïs, la marjolaine, 

LA COURGETTE apprécierait quant à elle, le basilic, la marjolaine, la menthe, la bourrache.

LE PIMENT aimerait la compagnie de la bourrache, du basilic, marjolaine, origan

LE POIVRON aimerait le basilic et la bourrache 

LA LAITUE aimerait les radis et l'aneth 

LES HARICOTS aimeraient la bourrache

 

Bref, la bourrache s'entend avec tout le monde et attire les abeilles. Je l'avais un peu sous estimée...en raison de sa taille un peu imposante. Mais il va falloir lui rendre justice...Dire, qu'il s'en est fallu de peu pour la considérer comme une plante "parasite" (qui s'installer trop...)

ici un plant de bourrache blanche auto semé, et un peu...volumineux.

ici un plant de bourrache blanche auto semé, et un peu...volumineux.

Aussitôt dit, aussitôt fait ! les plants de tomate semés en janvier et qui sont aujourd'hui quasiment des arbustes, ont accueillis à leur pied, une plantule de bourrache bleue (au lieu du basilic, comme l'an passé). Les plantules de bourrache bleue ont été extraites du mélange pour abeilles "le bee mix", semé il y a quelques semaines. 

Le but de cette association jamais testée : aider à la pollinisation des fleurs de tomates afin d'avoir la plus belle production de l'histoire de la tomate (non, je plaisante;) 

Il faudra quand même veiller à la bonne aération aux pieds des tomates car la bourrache devient vite très volumineuse lorsqu'elle se plait quelque part. 

Ceci dit, je me sis aussi qu'en cas d'épisode caniculaire cet été (comme l'an passé), la bourrache pourrait maintenir les pieds des tomates au frais...

A suivre...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article