Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

Les piments, faut-il les tailler ? Le test !

21 Mai 2020 , Rédigé par Nanie Publié dans #METHODES, #TECHNIQUE, #PIMENTS

J'ai lu dernièrement, que les piments doivent être taillés pour une meilleure fructification. 

Si j'ai déjà testé la taille du basilic pour le faire buissonner (et éviter le développement quasi exclusif de la tige centrale), le résultat est assez probant. 

Cependant je n'avais pas entendu parler de "la taille des piments". 

Ceci dit, le principe est le même que pour le basilic (ou pour tout autre végétal). 

Si on pince ou on étête la tige centrale, cette tige va cesser de pousser en hauteur et la sève va se rediriger vers les tiges latérales. 

C'est le principe de la taille : inciter la plante à créer des ramifications latérales qui seront à leur tour taillées.

Le but de ces tailles successives : former progressivement un "port buissonnant" au lieu d'un "port érigé" sur une tige centrale haute. 

Après réflexion, je me souviens que les plants de piments de Cayenne de 2019, avaient beaucoup poussé en hauteur et avaient fleuri début mai, à la maison. 

Si les "Cayenne" avaient effectivement fructifié dès le mois de juillet, les plants se semblent aujourd'hui un peu maigre et dépouillés (en photo ci dessous).

Les piments de Cayenne de 2019, qui n'ont pas été taillés.

Les piments de Cayenne de 2019, qui n'ont pas été taillés.

Cette année, au vu du grand nombre de piments cultivés (il y a eu un fort taux de germination des graines et peu d'incident de croissance par la suite), j'ai tenter la taille sur plusieurs plants.

Certains plants ont été taillés et d'autres non afin de comparer les deux méthodes. 

Si en théorie, la taille permet de structurer le plant, de le rendre plus équilibré et plus solide, le nombre de fruits devrait suivre... 

Ce sont les piments d'Espelette, en grand nombre qui ont été taillés en priorité. 

Un plant de Cayenne (sur quatre) a aussi été taillé. 

Un piment d'Anaheim (sur les deux) a aussi subi un raccourcissement.

 

Pour choisir les piments à tailler, j'ai  d'abord regardé les plants les plus hauts (ou dont la tige est la plus "filante"), et dont la tige centrale est la plus épaisse. Une tige épaisse à la base sera une condition pour une bonne reprise. 

Il faut tailler après le Y formé par les premières tiges du bas et la tige centrale. 

Allez, c'est parti ! 

Pssst ! on n'oublie pas de désinfecter la lame du sécateur entre chaque variété (voire entre chaque plant)....

Les piments, faut-il les tailler ? Le test !
Les piments, faut-il les tailler ? Le test !

Trois semaines, plus tard, je vérifie la théorie.

Effectivement, sur les tiges taillées, on note que des nouvelles feuilles se re-forment en contrebas. 

Ces nouvelles feuilles feront de nouvelles tiges et de nouvelles fleurs. 

Le pied, devrait donc être plus vigoureux car moins haut, et plus équilibré (en terme de poids). En effet, certains plants hauts, ont peu de fruits et se courbent sous le vent (un des éléments perturbant majeur, du micro jardin urbain...). 

Il faudra voir après la fructification s'il y a plus de fruits et plus de solidité du plant. 

Affaire à suivre...

Les piments, faut-il les tailler ? Le test !

INSERT DU 21 JUILLET 2020

C'est l'heure du pré-bilan concernant la taille des piments. 

Que dire ? 

La taille a t'elle été efficace ? Les piments ont ils fourni plus de feuilles et de fleurs ? 

Malgré une taille selon les conseils des cultivateurs de piments, il faut avouer que la croissance des piments taillés ne me semble pas plus avancée que celle des autres plants qui n'ont pas été taillés. 

Les plants les plus beaux, sont objectivement ceux qui n'ont pas subi de taille. Les plants non taillés sont plus robustes et sont bien ramifiés. 

Ceci dit, je pense que la taille est intervenue trop tard et que les plants taillé ont peiné à "repartir", alors que les plants qui ont poursuivi une croissance sans "intervention humaine", sont bien fournis et fructifient normalement. 

Mais si aujourd'hui, les plants taillés sont à la peine, peut-être referont ils des feuilles neuve au redoux à l'automne ? 

J'ai aussi appris que les piments semés au printemps doivent être taillés à l'automne, pour "se reposer", dans une pièce fraiche. Les piments ainsi "hivernés" pourraient se réveiller au printemps suivants et être particulièrement productifs....voilà donc une nouvelle piste à explorer....

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article