Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

Le semis en bouteille, suite des observations (après deux mois de culture)

30 Mars 2020 , Rédigé par Nanie Publié dans #TECHNIQUE, #semis

Depuis deux ou trois ans, je pratique le semis en bouteille (voir note détaillée en fin d'article). 

Mais pour résumer. 

C'est un semis qui permet

- de recycler des bouteilles ayant contenant des liquides alimentaires (on évite les contenants ayant servi aux produits toxiques, bien sûr).

- et qui permet de créer un micro climat (chaud et humide) pour les graines, ce qui les fait germer plus rapidement que les autres méthodes. 

Cette année, j'ai notamment semé "à la volée" dans une bouteille des graines de piments gorria (la variété cultivée à Espelette) et le résultat a dépassé mes espérances. Sur la poignée de graines, une quinzaine de plants a levé....et prospère toujours. C'est presque trop !

Autre avantage de la bouteille, qui est un récipient haut : c'est que l'on peut rajouter de la terre au fur et à mesure de la croissance des tiges des plants (il faut au préalable, semer les graines dans la partie basse de la bouteille).

Cette technique convient particulièrement bien aux tomates et aux et piments qui fabriquent des racines tout le long de leur tige : le contact de la terre, les incite à créer de nouvelles racines. Et un système racinaire développé, c'est à terme, un système alimentaire robuste et un plant solide. 

Oui, mais...

En observant les plants de tomates, qui sont pour certains très beaux (presque trop beaux pour un mois de mars), les racines commencent à "faire le tour" de la bouteille et sont très nombreux. 

Si le développement du système racinaire est important, il s'avère ici que le développement important des racines signale un danger. 

D'une part, les racines n'aiment pas l'exposition directe à la lumière. Ce sont pas pas des feuilles, ni des parties capables d'absorber la lumière pour la transformer via la photosynthèse.

Le semis en bouteille, suite des observations (après deux mois de culture)Le semis en bouteille, suite des observations (après deux mois de culture)

Il font donc "cacher" ces racines et les protéger de la lumière. Le système d'hydroculture fonctionne de la même manière, les racines qui ne sont pas en terre, sont cachées dans un contenant opaque. 

Bref, après quelques réflexions (et hésitations) sur la méthode à mettre en place, j'ai décidé de mettre un film "noir" sur le pourtour des bouteilles (comme s'il s'agissait de terre). 

J'ai d'abord pensé à une feuille de papier noir, que j'enroulerai autour de la bouteille. Finalement, j'ai opté pour le tissu noir prévu pour bâcher les jardinières. C'est un tissu destiné à empêcher les mauvaises herbes de s'installer sur la terreau. Le tissu a donc été découpé à la hauteur des bouteilles et fermé (à défaut d'un système plus abouti, par des bandes de scotch). 

Les bouteilles pourront donc être installées à la lumière, pour que leur système foliaire continue de profiter du soleil, sans que les racines en souffrent. 

Mais j'aurai aussi sans doute pu utiliser du sac plastique noir (type sac poubelle) pour opacifier le fond des bouteilles. 

Le semis en bouteille, suite des observations (après deux mois de culture)

Enfin, et pour finir.... la présence de nombreuses racines signifie encore autre chose ! Si les racines sont nombreuses et font le tour de la bouteille, c'est aussi sans doute, que les racines cherchent des nutriments...que le lumière seule ne donne pas. Il va falloir mettre un peu d'engrais dans ce terreau (qui est pour rappel, composé principalement de fibre de coco, un substrat "vide" de nutriments). 

Un engrais liquide sera absorbé plus rapidement. Un engrais solide sera absorbé plus tardivement, (après sa lente décomposition).

Au vu, de l'avancée du système racinaire, un engrais soluble semble plus adapté. 

Affaire à suivre...

Ce sont les plants de tomate cerise "gold nugget" qui affichent un système racinaire très (trop) développé. Ils ont sans doute besoin d'un complément de nutriments

Ce sont les plants de tomate cerise "gold nugget" qui affichent un système racinaire très (trop) développé. Ils ont sans doute besoin d'un complément de nutriments

pssst ! le semis en bouteille, en détail, c'est ici !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article