Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

Deuxième essai de semis de piment gorria en mini serre, test comparatif

24 Janvier 2020 , Rédigé par Nanie Publié dans #semis, #PIMENTS

Il y a quelques jours des graines de piment Gorria (la célèbre variété de piment cultivée à Espelette), ont été semée sur des bouchons de laine de roche (le 30 décembre, précisément). 

 

Mais un autre essai a été tenté en parallèle avec une méthode différente, afin de comparer la rapidité de germination et celle du développement des plantules. 

Si pour le premier essai, des graines ont donc été installées sur un bouchon de laine de roche humidifié, pour ce second essai, les graines ont pris un bain préalable de deux jours dans un verre d'eau, et ont été installées directement dans de la terre.

Les graines qui ont pris un bain (et ramollies par l'eau) ont été installées directement dans la terre, dans une mini serre en plastique, vers le 10 janvier. 

Le 19 janvier, les premières tiges de piment, apparaissent à la surface du terreau, soit environ dix jours après le semis : c'est déjà nettement plus rapide que le semis sur bouchon de laine de roche qui avait demandé presque 20 jours pour voir la germination. 

Deuxième essai de semis de piment gorria en mini serre, test comparatif

Le 21 janvier, les tiges sont bien visible et sont au nombre de six. 

Le 27 janvier...on peut dénombrer entre huit ou dix plantules...et d'autres semblent émerger de la terre.

Le 31 janvier, certaines plantules laissent apparaitre l'ébauche de leurs premières vraies feuilles (après les cotylédons).

Le 06 février, les vraies feuilles sont formées sur la quasi totalité des plantules.

Diaporama en cours de construction. 

photos prises entre le 19 janvier et le 06 mars
photos prises entre le 19 janvier et le 06 mars
photos prises entre le 19 janvier et le 06 mars
photos prises entre le 19 janvier et le 06 mars
photos prises entre le 19 janvier et le 06 mars
photos prises entre le 19 janvier et le 06 mars
photos prises entre le 19 janvier et le 06 mars

photos prises entre le 19 janvier et le 06 mars

Le 18 février, les plantules commencent à déborder de la bouteille. 

Il va falloir les séparer prochainement.

INSERT DU 18 Février 2020

Pour comparer la croissance du semis de piment "gorria" sur un bouchon de laine de roche (et destiné au système d'hydroculture) et le système en mini serre, le mieux est de les regarder. 

Le résultat semble sans appel. 

Tandis que les plants installés dans le système d'hydroculture (sur le bouchon de laine de roche) poussent doucement mais régulièrement, les piments en mini serre sont nettement plus avancés, puisqu'ils ont déjà une seconde paire de feuilles. 

Comparaison à suivre (en images, aussi)...

Deuxième essai de semis de piment gorria en mini serre, test comparatif
Deuxième essai de semis de piment gorria en mini serre, test comparatif

INSERT DU 7 MARS 2020

Les plantules de piment gorria ont été repiquées dans des godets individuels, car ils commencent à être à l'étroit dans leur unique pot. 

Après décompte il y a 24 plantules ! J'avoue être un peu dépassée par leur nombre (je n'en espérai pas tant).

Mais où vais-je donc les installer (car ils ne sont pas seuls à vouloir leur place à la lumière!)...

Deuxième essai de semis de piment gorria en mini serre, test comparatif

INSERT DU 15 AVRIL

Les plants de gorria sont tous ici...et ils sont tous en pleine forme...

Deuxième essai de semis de piment gorria en mini serre, test comparatif

INSERT DU 23 AVRIL 2020

Les premiers boutons floraux apparaissent même en haut des plants les plus robustes !

Deuxième essai de semis de piment gorria en mini serre, test comparatif

INSERT DU 22 MAI 2020

Les plants de piments gorria ont été installées en terre, au milieu des autres piments. Les températures nocturnes ne descendent plus en dessous de 15 °. 

Ils sont en plein soleil, et on reçu une dose de sang séché et corne broyée avant plantation (l'engrais adapté pour une bonne reprise semble t'il)..

Deuxième essai de semis de piment gorria en mini serre, test comparatif

INSERT DU 31 MAI 2020

Le premier fruit est là ! (il était un peu caché derrière les feuilles).

Deuxième essai de semis de piment gorria en mini serre, test comparatif

INSERT DU 25 JUIN 2020

Le piment gorria a pris le temps de mûrir.

Il est devenu rouge peu après le début de la première vague de grosse chaleur.

Il va rester sur le plant encore quelques jours pour qu'il gagne en piquant avec la chaleur.

Deuxième essai de semis de piment gorria en mini serre, test comparatif

Pssst ! petit comparatif entre le piment gorria et le piment d'Alep ( aussi appelé aleppo ou halaby) qui se ressemblent beaucoup physiquement, par leur forme et par leur couleur...mais pas par leur taille. 

A maturité, voici les deux piments cueillis à maturité identique. 

Le piment gorria mesure une dizaine de centimètre, tandis que le piment d'Alep mesure environ la moitié.

A gauche, le piment d'Alep, à droite, le piment d'Espelette...difficile de les confondre dorénavant.

A gauche, le piment d'Alep, à droite, le piment d'Espelette...difficile de les confondre dorénavant.

Le premier piment gorria é été récolté et goûté...et je suis un peu surprise par sa force.

S'il est juste considéré comme "chaud", il pique bien...ou du moins, si la sensation de brûlure ne dure pas toute la journée, elle est nette lorsqu'on le croque.

C'est un vrai piment qui pique la langue, les doigts et les yeux (attention à ne pas se frotter malencontreusement les yeux, même plusieurs heures après avoir coupé le piment !).

Attention donc, il ne faut pas sous estimer ce "piment français" (ou plutôt francisé)!  

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article