Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

Un nouveau palmier inconnu dans le micro jardin urbain, s'agirait-il d'un beaucarnea ?

8 Janvier 2020 , Rédigé par Nanie Publié dans #plantes d'intérieur

Avant les fêtes de fin d'année, de nombreuses ventes "éphémère" de plantes ont eu lieu à Lyon, et que je me suis empressée d'aller visiter (voir liens en fin d'article).

Aussi, un certain nombre de petites plantes ont été achetés en vue de les insérer dans des compositions végétales, et notamment des terrariums humides. 

Mais lors de ces "ventes éphémères", si on parvient généralement à trouver des plantes préalablement choisies, il y en a d'autres qui n'étaient pas prévues...et qui repartent dans le panier. 

Oui mais...parmi ces jolies plantes qui n'étaient pas prévues dans le plant tour, il y en a une, qui n'avait pas de nom. 

En effet, sur ces sites de ventes éphémères, si la plupart des plantes vendues sont indentifiées, d'autres plantes sont littéralement "anonyme". Leur seul matricule se résume à leur prix, voilà qui est un peu maigre ! Et les vendeurs n'en savent parfois pas plus que les acheteurs...

Aussi, lorsque l'on en achète, il faut ensuite se lancer dans une quête du nom et des besoins de ces nouveaux venus inconnus. 

Un nouveau palmier inconnu dans le micro jardin urbain, s'agirait-il d'un beaucarnea ?

Voilà donc  le cas d'une plante ressemblant à un palmier avec des gros pieds et des feuilles fines. 

Après quelques recherches sur le net, il pourrait s'agir d'un "beaucarnea", aussi appelé "pied d'éléphant" (mais sans certitude), car les exemplaires aperçus sur la toile sont très imposants et possèdent un tronc haut. 

En tous cas, le beaucarnéa n'est pas de la famille du palmier malgré une ressemblance de prime abord. 

Il apprécie cependant la sécheresse et supporte les oublis d'arrosage grâce aux réserves contenues dans son pied. 

La plantule de "beaucarnea" (ou ce qui y ressemble) a été divisée car il y avait  en fait quatre plantules étroitement serrées les unes contre les autres. 

Aussi, elles ont été séparées avec douceur et replantées dans des petits pots individuels, en attendant une destination adéquate.

Un nouveau palmier inconnu dans le micro jardin urbain, s'agirait-il d'un beaucarnea ?

En tous cas, étant donné les besoins limités en eau de cette plante, il est inutile de le placer dans un terrarium humide, où l'humidité ambiante ne peut que la faire pourrir (ce qui serait bien dommage). 

Aussi, j'envisage de l'installer dans un terrarium sec, en compagnie d'autres plantes aux mêmes besoins...il irait bien avec un "chamaedora elegans", aussi appelé palmier des montagnes, car il apprécie la sécheresse. 

Affaire à suivre...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article