Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

Je n'ai pas de chance avec mes plantes d'intérieur...ou plutôt, elles ne reçoivent pas ce dont elles ont besoin

4 Février 2019 , Rédigé par Nanie Publié dans #HIVERNAGE

L'hiver, la grisaille, l'humidité et le froid donne grise mine aux hommes comme aux plantes. 

C'est la morne saison. On attend unanimement le retour du printemps. 

Et pour patienter, on peut bouquiner des ouvrages spécialisés, projeter les futures plantations et semis du printemps et...acheter des plantes d'intérieur. 

Les plantes d'intérieur aiment une chaleur constante souvent entre 18 et 25 ° (pour la fourchette étroite, mais certaines espèces, acceptent une quinzaine de degrés et d'autres une trentaine de degrés).

Aussi ces plantes dites d'intérieur, ont besoin d'un arrosage particulier adapté à la chaleur spécifique d'un appartement fermé et chauffé en hiver.

Pour les faire "durer" Il faut tenir compte des besoins de la plante, de l'hygrométrie de  la pièce où elles vivent, du dessèchement du terreau. 

Bref, l'arrosage des plantes d'intérieur est une tâche complexe. 

De plus, les plantes dite "d'intérieur" sont souvent des plantes d'origine tropicales qui vivent dehors ou la chaleur et l'humidité sont constante, souvent sous une lumière tamisée car ce sont des plantes qui poussent sous d'autres arbres plus grands. 

Parmi les plantes "d'intérieur" qui n'en sont pas, il y a dans le micro jardin urbain (d'intérieur), deux caféiers, des fittonias, des piléas, des ponsetias ...

Et la santé de ces plantes est sans appel.

Il suffit de les regarder (j'avoue avoir un peu honte de ces photos)...

La jolie trandescantia, la "misère" (réputée increvable), pour laquelle j'avais un indice de confiance au beau fixe... n'a pas survécu plus de quelques jours.

Elle a commencé à décliner, elle a été rempotée, arrosée, ré-installée, mais...elle a continuer à s'étioler jusqu'à la fin.

Je n'ai pas de chance avec mes plantes d'intérieur...ou plutôt, elles ne reçoivent pas ce dont elles ont besoinJe n'ai pas de chance avec mes plantes d'intérieur...ou plutôt, elles ne reçoivent pas ce dont elles ont besoin

...le poinsettia blanc est lui aussi en fin de course...

Je n'ai pas de chance avec mes plantes d'intérieur...ou plutôt, elles ne reçoivent pas ce dont elles ont besoin
Je n'ai pas de chance avec mes plantes d'intérieur...ou plutôt, elles ne reçoivent pas ce dont elles ont besoin

Le piléa "silver tree" aux jolies feuilles argentées était bien joli au départ, et décline dangereusement. 

Je n'ai pas de chance avec mes plantes d'intérieur...ou plutôt, elles ne reçoivent pas ce dont elles ont besoin
Je n'ai pas de chance avec mes plantes d'intérieur...ou plutôt, elles ne reçoivent pas ce dont elles ont besoin
Je n'ai pas de chance avec mes plantes d'intérieur...ou plutôt, elles ne reçoivent pas ce dont elles ont besoin

C'est en observant la santé des plantes du terrarium que je me suis rendue compte d'un élément capital et souvent impossible à reproduire à la maison : dans le terrarium, il fait à la fois chaud et humide (il suffit d'y plonger la main quelques instants pour se rendre compte de la différence d'ambiance : dans le terrarium, c'est les tropiques...)

Si la température du terrarium est à peine plus élevée que dans la pièce de vie (la température a été vérifiée avec un thermomètre), l'humidité est radicalement différente. 

Aussi dans le terrarium (crée en décembre 2018), si la plantule de café n'évolue pas, ses feuilles sont toujours d'un beau vert brillant.

le terrarium abrite une plantule de café, de fittonia et de pilea silver tree

le terrarium abrite une plantule de café, de fittonia et de pilea silver tree

Le piléa "silver tree" n'a pas changé d'apparence depuis son achat (contrairement au plant qui est resté sur une étagère, à l'air ambiant). 

Et le joli fittonia, cette plante graphique que je ne parvient généralement pas à garder en vie, végète également tranquillement dans sa bulle de verre. 

Il n'y a pas de doute à avoir : certaines plantes d'intérieur, ont autant  besoin de chaleur que d'humidité.

Aussi, la solution du terrarium qui est avant tout décorative est peut-être aussi indispensable si on souhaite posséder certaines espèces spécifiques, à l'intérieur d'une maison. 

Laisser un fittonia sur une étagère même avec tous les soins adaptés (sauf cette humidité typique du terrarium) c'est sans doute lui assurer une mort prochaine et certaine. 

Voilà qui me donne donc l'idée de cultiver prochainement des plantes d'intérieur (en format mini ou baby plantes, obligatoirement, pour des raisons de dimension) en terrarium. 

ça y est, je vois déjà la collection de fittonia des toutes les couleurs ! du blanc, du rose, du rouge, du vert....

Affaire à suivre...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article