Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

Recette du pesto italien, ou presque ! avec le basilic du micro jardin

9 Août 2020 , Rédigé par Nanie Publié dans #RECETTE, #AROMATIQUES

Après la recette de "pesto thaï" (une création personnelle lié à la culture de basilic thaï l'année dernière, et dont l'histoire est juste ici)

...voici le "pesto" italien traditionnel.

Le pesto est une pâte aromatique préparée avec du basilic à mélanger aux pâtes (entre autres). 

Le pesto italien se prépare avec le basilic italien, le célèbre basilic génois, mais je vais lui préférer le petit basilic provençal, le pistou (car j'en ai dans le micro jardin et que je n'ai pas de basilic génois). 

Pour revenir que le choix du basilic : le basilic pistou diffère des basilics ordinaires qui ont de grandes feuilles (comme le basilic marseillais, le basilic pourpre ou le basilic citron). 

Le basilic pistou a de toutes petites feuilles pointues (comme le citron caviar qui se distingue des autres agrumes par de toutes petites feuilles également). 

Recette du pesto italien, ou presque ! avec le basilic du micro jardin

La recette qui s'inspire de l'Italie (en plein clichés)

- basilic frais ("genovese" idéalement)

- huile d'olive vierge de bonne qualité

- pignons de pin

- ail frais (pas d'ail surgelé, mama mia !)

- parmesan râpé et pecorino râpé (moitié/moitié, à doser selon son goût). 

 

Et le basilic se mange avec la pasta no !

Alors on sort des pâtes qui aiment se baigner dans la sauce (avec des reliefs, des creux, des bosses, des spirales, des circonvolutions, bref... ).

Mais le pesto est aussi excellent sur une viande blanche avec un peu de crème fraîche (il ne manque plus que la focaccia au romarin, et on est (presque) en Italie.

Pour revenir à la recette, il est interdit "Attenzione"  : de mixer le tout en vrac (comme je le faisais, il n'y a pas si longtemps, sacrilège !). Les puristes du pesto savent d’ailleurs que le mixeur dégage de la chaleur et cuit les feuilles de basilic. 

Bref, pour procéder dans les règles de l'art 

- on écrase la gousse d'ail avec le plat d'un couteau

- on met l'ail dans un mortier, auquel on ajoute les feuilles de basilic fraichement cueillies

-on écrase le basilic et l'ail, auquel on ajoute le parmesan et les pignons de pin, puis on écrase et on forme une pâte épaisse

- ensuite, on ajoute l'huile d'olive (à la fin) 

- pour allonger la sauce (si elle est trop épaisse), on ajoute un peu d'eau de cuisson de pâtes (une cuillère à soupe).

J'avoue qu'après avoir testé la version puriste "au pilon, au mortier et à l'huile de coude", je suis revenue à la version "au mixeur" , plus rapide et plus homogène (mais, j’assume).

Et pour l'anecdote finale (et pour répondre aux questions souvent pertinentes des enfants) : mais c'est quoi la différence entre le pesto et le pistou ? 

Le pesto est un terme italien qui serait dérivé du terme "pistare" qui signifie "écraser" car on écrase les ingrédients. On écrase et on ne les mixe pas !

Et le pistou ? Le pistou est une variété de basilic à petites feuilles parfumées, cultivé en provence.

 

Pssst ! ultime sacrilège, qui connait le pesto de menthe ? un pesto qui remplace le basilic par de la menthe ???? oui, oui, ça existe !

En en plus, il vaut son pesant de cacahuètes pignons ... 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article