Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

L'histoire d'un olivier en pot qui produit ses olives (noires) pour la première fois

2 Novembre 2018 , Rédigé par Nanie Publié dans #ARBRE, #AUTOMNE, #HIVERNAGE

Lors de l'installation du micro jardin urbain il y a deux ans, un passage par la case jardinerie a permis d'habiller un peu ce balcon très...minimaliste dépouillé. 

Parmi les "nouveaux arrivants végétaux", il y avait deux oliviers en pot. 

Malheureusement, leur nom n'a pas été noté, mais je n'avais pas l'intention d'en obtenir autre chose qu'un arbre méditérranéen avec un joli feuillage décoratif. 

Oui, mais l'arbre "décoratif" s'est installé l'année suivante, a évolué et a fleuri (attirant de nombreuses abeilles) dans le micro jardin urbain. 

Après la floraison de l'an passé, des petites olives se sont formées. Ces olives "inattendues "n'ont pas été choyées comme elles auraient dû l'être (pas d'engrais, pas de soins particulier).

Elles ont été récoltées, mais elles étaient à peine plus épaisse que leur noyau. 

En 2018, deux ans plus tard, les oliviers se sont encore installés plus confortablement dans leur pot et la floraison a été aussi importante que l'an passé, mais à l'arrivée des premières olives, un engrais spécial oliviers a été administré régulièrement. 

Cette année, les olives sont particulièrement nombreuses et nettement plus grosses que l'an passé. 

Début octobre, les olives ont commencé à changer de couleur. Les olives vertes ont pris une couleur violette. 

Courant octobre, les olives violettes foncent et leur coloris se rapproche du noir. 

La récolte a théoriquement lieu entre décembre et janvier, mais il faut regarder la couleur des olives. 

La lecture d'un article intéressant permet de comprendre la différence des couleurs entre les olives.

Elles peuvent être consommées vertes, violettes ou noires. Les olives noires sont plus "fortes" en goût car plus mûres. Mais les olives se consomment dès que leur taille est suffisante. 

L'histoire d'un olivier en pot qui produit ses olives (noires) pour la première fois
L'histoire d'un olivier en pot qui produit ses olives (noires) pour la première fois
L'histoire d'un olivier en pot qui produit ses olives (noires) pour la première fois
L'histoire d'un olivier en pot qui produit ses olives (noires) pour la première fois
L'histoire d'un olivier en pot qui produit ses olives (noires) pour la première fois

A présent que les mois d'hiver arrivent, il va falloir songer à utiliser ces olives et ne pas les laisser mourir sur place dans l'arbre !

Les olives de deux arbres ont été cueillies et séparées dans deux saladiers différents afin de pouvoir les différencier.

Il va falloir dans un premier temps les désamériser, enlever leur amertume naturelle (liée à l'oléopicrine), en les faisant tremper une bonne dizaine de jour dans de l'eau (cette eau doit être changée quotidiennement). 

chaque arbre a produit un gros saladier d'olives noires (de variété inconnue)

chaque arbre a produit un gros saladier d'olives noires (de variété inconnue)

Après avoir consulté de nombreuses recettes qui distinguent les olives piquées, les olives cassées, les olives à la grecque, en saumure et à l'huile, je vais tenter la recette en saumure (qui est la plus simple).

Les olives préparées en saumure peuvent être consommées 8 à 10 mois plus tard. 

La saumure se prépare avec 100 grammes de sel pour un litre d'eau. On peut ajouter des aromates (thym, écorce d'orange)

On fait bouillir ce mélange eau/sel/aromates plusieurs minutes (une dizaine) et on le laisse refroidir.

Les olives doivent ensuite être mise dans cette saumure dans un bocal en verre. Une fine pellicule se crée théoriquement à la surface de la saumure.

...dans le doute, une recette à base de saumure et une recette avec conservation dans l'huile permettront de comparer et la recette et les olives. 

Dans une seconde série de bocaux, il y a en plus des olives desamérisées (par le bain), de l'huile neutre, du thym (du micro jardin), du laurier, des écorces de citron caviar (du micro jardin urbain) et du basilic séché. 

Affaire à suivre...

Le bocal d'olive au saumure (eau salée), les bocaux "en huile" et aromates (laurier, thym, basilic, écorces de citron caviar et anis)Le bocal d'olive au saumure (eau salée), les bocaux "en huile" et aromates (laurier, thym, basilic, écorces de citron caviar et anis)
Le bocal d'olive au saumure (eau salée), les bocaux "en huile" et aromates (laurier, thym, basilic, écorces de citron caviar et anis)Le bocal d'olive au saumure (eau salée), les bocaux "en huile" et aromates (laurier, thym, basilic, écorces de citron caviar et anis)

Le bocal d'olive au saumure (eau salée), les bocaux "en huile" et aromates (laurier, thym, basilic, écorces de citron caviar et anis)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article