Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

Le plant de sauge dans le micro jardin aromatique, essai 2018

14 Septembre 2018 , Rédigé par Nanie Publié dans #AROMATIQUES

Cet été le micro jardin aromatique a été particulièrement bien fourni, notamment grâce aux basilics qui ont apprécié la forte humidité et la chaleur de l'été. 

Le basilic a été si productif qu'il a presque fallu inventer des recettes pour l'utiliser en totalité et ne pas le gaspiller (ça aurait été vraiment dommage).

Après les semis de basilics, et l'explosion du thym commun et du thym d'hiver, d'autres aromatiques odorants ont rejoint le micro jardin urbain cet été : de la verveine citronnelle, du romarin, et de l'estragon (voir liens ci dessous).

Ces plants ont été achetés adultes pour gagner du temps (l'heure du semis était largement dépassé, cet été).

Mais il manque quelque chose dans le jardin aromatique...une plante aux milles vertus, peut-être la plus polyvalente de toutes (mais que j'ai principalement choisie pour son goût particulier, excellent notamment avec la viande blanche). 

Il manque... de la sauge. 

La sauge fait partie de la famille des Lamiacés...comme le basilic, et elle est particulièrement odorante et aromatique (elle est sublime dans les sauces tomates;).

Autre avantage de cet aromatique, les feuilles sèchent presque toutes seules et se conservent très bien (j'ai quand à moi, réuni une huile d'olive avec des feuilles de sauge séchées....) 

Le plant de sauge dans le micro jardin aromatique, essai 2018

Bref, un plant a été acheté sur un marché, perdu au milieu d'un étal de salades et autres légumes.

Le plant a été choisi selon son feuillage : un plant ramassé avec de jeunes feuilles naissantes et non une plante plus volumineuse avec de grandes feuilles. Le but est de l'inciter à s'installer. 

Le plant en question avait une terre particulièrement sèche mais c'est une plante qui supporte bien le manque d'eau. 

Après une réhydratation (minimum) avant repiquage, le plant a été planté à l'emplacement le plus ensoleillé du balcon, car c'est une plante qui aime le soleil et craint l'excès d'humidité. 

D'après les spécialistes, c'est une plante qui apprécie un sol bien drainé et un peu calcaire. Elle se contente de peu d'eau, de peu d'engrais et de peu de soins....bref, elle est presque parfaite. 

Après réflexion, et au vu de ses besoins, un emplacement au milieu du thym, du romarin et des lavandes dans le "coin méditérranéen" pourrait lui convenir...

Affaire à suivre en images (diaporama en cours de construction)...

Le plant de sauge en septembre 2018, en juin 2019 et avril 2020
Le plant de sauge en septembre 2018, en juin 2019 et avril 2020
Le plant de sauge en septembre 2018, en juin 2019 et avril 2020

Le plant de sauge en septembre 2018, en juin 2019 et avril 2020

Psssst, l'histoire du thym est ici...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article