Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

La lutte contre les sciarides (mouchettes noires) dans les plantes d'intérieur, suite et fin

16 Mars 2018 , Rédigé par Nanie Publié dans #NUISIBLES

La lutte contre les sciarides (des mouches de terreaux particulièrement coriaces), dure depuis bien longtemps (autres articles en lien plus bas).

A chaque nouvelle série de semis à l'intérieur, peu de temps après la germination, ces mouchettes s'installent et ...ne semblent pas décidées à être délogées. 

Aussi, de nombreux essais pour les faire fuir ont été effectués. 

En voici un bilan...inquiétant

Après avoir réussi à identifier cette mouchette désagréable et tenace, j'ai tenté de m'en débarrasser avec : 

- la plante carnivore (qui est morte d'un excès d'humidité. La gestion de l'humidité s'est avérée être un casse-tête supplémentaire).

- les huiles essentielles d'agrumes (qui les fait fuir... mais temporairement)

- l'huile essentielle de cannelle censée être un remède miracle, qui sent bon mais semble plutôt les attirer...idem pour la lavande vraie ou la menthe poivrée....

- le marc de café (avec pour résultat des moisissures sur le terreau et une recrudescence des mouchettes qui aiment l'humidité et la moisissure). 

- le ruban collant (berk mais un peu efficace quand même)

- le bouchon de liège (si l'odeur du vin les ferai fuir en théorie, en pratique c'est un échec) 

- l'attrape mouche au vinaigre et au miel c'est à dire un bol rempli d'eau mélangée à du miel (et un fiasco total, aucune mouche n'est venue "boire ou se noyer")

- des épluchures de fruits, censées attirer les mouchettes et les détourner des semis (un fiasco encore. Les épluchures ont séché sans autre résultat qu'un test "pour rien") 

- la boule d'ambre (en l'occurence une orange piquée de clous de girofle, bref des odeurs répulsives) mais insuffisantes. 

 

Je tente un ultime essai : un arrosage à l'eau additionnée de savon noir (un bouchon de savoir noir pour un litre d'eau). 

Le savon noir étoufferait les larves et les mouches ne pouvant plus se reproduire, finiront pas disparaitre....Je croise les doigts, une fois encore...mais sans vraiment y croire. 

Affaire à suivre...

La lutte contre les sciarides (mouchettes noires) dans les plantes d'intérieur, suite et fin
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bonjour
j'ai essayé tout comme vous ttes les recettes..savon noir,
citron clou de girofle etc
Finalement j'ai inventé ma propre recette et cela marche pour l'instant...J'ai déposé au pied de chaque plante un couvercle à confiture rempli de sirop de pêche...L'odeur et surtout la couleur les attirent...Les coupelles étaient pleines les premiers jours et puis là plus qu'une ou deux par jour venant de l'extérieur...Une de mes plantes était très infectées...J'ai déposé un film voilage d'hiver sur la terre et au pourtout du pot + un film plastique et ai rendu le tout complètement hermétique en scotchant de tte part...+ un petit cooktail à la pêche...Depuis le bonheur à la maison..j'arrose ma plante par le dessous..Quel bonheur après 6 mois de galère! Je vais laissé 1 mois le dispositif en place...pour plus de sécurité...et vais mettre du sable ou des petits cailloux sur la terre dès la fin du confinement. bon courage...merci
Répondre
C
Flûte, je me suis trompé dans mon précédant commentaire, pas encore publié... problème de copier/coller et de manque de connaissances. Les sciarides c'est les mouches... pour luter contre, c'est larves de nématodes qui avaient fonctionné.
Répondre
F
Bonjour, j’ai le même problème sur un fichus ginseng... depuis quelques jours je passe l’aspirateur au pied de la porte fenêtre située juste à côté de la plante pour éliminer je dirais quelques centaines de ces moucherons, qui heureusement restent cantonnées à une partie de mon appartement... les autocollants jaunes vendus en jardinerie sont efficaces, mais je pense qu’il faudrait en installer 10 pour venir au bout de la bestiole.. une période de sécheresse semble efficace aussi, mais dès que j’arrose à nouveau la plante.. les moucherons ressuscitent ... je ne sais plus quoi faire.. je vais tenter un paillis ou une mise en quarantaine sur le palier qui est un peu plus froid que l’appartement..
Répondre
I
Bonjour!
Est-ce que cette dernière tentative a réussi ?
J'ai un monstera auquel je viens de mettre un tuteur en coco question quelle développe ses racines et grimpe mais pour cela il faut que ce dernier soit constamment humide et du coup je me suis fait envahir par ces petites bestioles du diable... J'ai essayé de laisser sécher, mais ayant un Cypèrus à côté, ils ont simplement migré
Répondre
F
Bonjour, ces mouchettes sont un vrai problème particulièrement difficile à résoudre et les plantes d'appartement sont particulièrement exposées. Il faut tout tester pour trouver la solution la plus adaptée et je n'ai malheureusement pas vraiment trouvé la solution idéale. La seule solution est d'installer les plantes dehors (dès les beaux jours) pour que les mouchettes ne trouvent pas les conditions idéales pour s'installer.
L
Bonjour, estce que le traitement au savon noir a fonctionné ? Merci
Répondre
M
Bonjour il vaut mieux laisser la terre respirer à l air libre, pr que les larves soient moins protégées, eviter les cailloux ou de recouvrir la terre, je pense... perso j avais mis coquillages et en dessous c était le festival , car je vois que vous avez mis les petites billes, ils doivent se réfugier en dessous lors de vos offensives
F
Bonjour, il me semble qu'il y a eu légèrement moins de mouchettes sur les plants pendant quelques jours, mais elles sont revenues peu après. Cette solution est temporaire.