Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit

Semis de mangue, deuxième essai 2017

17 Avril 2017 , Rédigé par nanie Publié dans #PEPINS ET NOYAUX, #LES EXOTIQUES, #GERMINATION, #FRUITS

L'an passé, j'avais tenté la germination du noyau de mangue, dans l'idée d'en faire un petit arbuste décoratif. 

L'anecdote détaillée est ici : 

Il est en effet bien dommage de consommer un fruit venu de l'autre bout du monde et de le laisser terminer son périple dans une poubelle. 

Cette fois, j'espère bien réussir à faire germer son noyau !

Mais cette germination sans être difficile demande une chaleur et une humidité constante (mais l'humidité avait été sans doute trop importante lors de ce premier essai, car l'amande avait attrapé des moisissures).

Cette année, l'essai est re-tenté avec deux noyaux de mangue. 

Il existe deux techniques pour faire germer le noyau 

- en ouvrant la coque de l'amande à l'aide d'un ciseau ou un couteau, mais en laissant l'amande dans sa coque. La coque est ensuite mise dans l'eau et on attend la suite...

- en extrayant l'amande de sa coque et en la plaçant dans la terre humide sous une cloche  de plastique pour maintenir chaleur et humidité (c'est la technique utilisée ici).

Au bout de trois semaines, les deux amandes sont méconnaissables. 

Elle se sont fendues et laissent apparaitre une racine qui se ramifie.

Elles ressemblent un peu à un monstre marin indéterminé. 

 

Pour la photo, les amandes ont été sorties de leur serre et de la terre (elles y sont vite retournée). 

Après environ un mois dans une terre humide à une température constante de 20 degrès (semis à l'intérieur), cinq feuilles sont bien formées et bien vertes. 

 

Affaire à suivre.  

 

Diaporama en cours de construction.

Semis de mangue, deuxième essai 2017
Semis de mangue, deuxième essai 2017
Semis de mangue, deuxième essai 2017
Semis de mangue, deuxième essai 2017
Semis de mangue, deuxième essai 2017
Semis de mangue, deuxième essai 2017
Semis de mangue, deuxième essai 2017

Deux mois plus tard, une seule amande a survécu (notamment la faute à ce maudit marc de café, remède miracle pour éloigner les nuisibles... mais qui a fait moisir la plante). 

Bref, cette erreur étant corrigée, la seconde amande après avoir perdu (s'être débarrassée de) quelques feuilles malades, vit au grand air sur le balcon, à l'ombre. 

Les feuilles feuilles n'aiment en effet pas la brûlure du soleil direct (autre leçon apprise au détriment des bananiers en graines).

Le second plant continuera t-il sa croissance ? 

Affaire à suivre... 

Semis de mangue, deuxième essai 2017

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article