Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit : un micro jardin urbain en expérimentation

Faire pousser un ananas à partir d'un trognon, expérience a réaliser avec les enfants

31 Mai 2017 , Rédigé par Nanie Publié dans #LES EXOTIQUES, #RECYCLAGE, #TECHNIQUE, #EXPERIENCE LUDIQUE, #METHODES, #BOUTURES

Avec les enfants on peut planter des graines, les arroser, leur donner à manger (un peu d'engrais) et parfois récolter de petits fruits (si les abeilles nous ont donné un coup de main). 

Mais parfois, nul besoin de semer.

Certaines plantes repoussent toute seules (ou presque) à partir de leur tête. 

C'est notamment le cas des carottes ou des salades. Si on ne leur coupe pas la tête, elles repoussent (voir cet article ci dessous). 

C'est une technique de reproduction d'une plante à l'identique, qu'on appelle aussi le bouturage...

oui, mais la plante secondaire sera t'elle aussi belle que sa parente ? 

Voilà l'occasion de faire le test (et en plus de tenter de produire une plante exotique, mon dada obsessionnel et souvent irréalisable). 

Pour faire repousser un ananas, il faut :

- un ananas qui "n'aurait pas pris froid" et qui n'aurait pas été brulé en son centre (une technique botanique pour que l'ananas se concentre sur la fabrication du fruit au détriment des feuilles. 

- un récipient rempli d'eau.

- enlever les feuilles du bas de l'ananas et la chair qui se trouve autour de la partie inférieure de la tête. 

- veiller à ce que l'eau reste relativement claire (elle a tendance à se troubler au contact du sucre de l'ananas), qu'il y ait suffisamment de lumière, et de chaleur (au moins 20 degrés).  Il faut donc changer régulièrement l'eau qui a tendance à se troubler. 

- éviter l'exposition au soleil direct mais maintenir une bonne luminosité. 

 

Le but de cet essai n'est pas d'obtenir un ananas (une attente qui prendrait au bas mot trois ans, dans de bonnes conditions (des conditions due vie tropicale donc)). Inutile d'y rêver ici.

Mais cette bouture un peu extraordinaire et facile, mérite un essai.

Enfin, quand le tronc dépouillé de l'ananas a bien pris son bain, on attend en croisant les doigts que des racines émergent sous le tronc. 

...Après une dizaine de jours, les premières racines apparaissent à la base de l'ananas. 

La première étape de la germination est en cours.

Le plant d'ananas a été laissé dans l'eau plusieurs semaines (presque deux mois), et le réseau racinaire s'est bien développé. 

Lorsque les racines ont atteint deux à trois centimètres de longueur, l'ananas a été repiqué dans un pot en terre cuite, dans une terre spéciale potager (cette terre conviendra t-elle à la bouture ?)

Diaporama en cours de construction..

Au bout de trois mois (en juillet), l'ananas a été repiqué dans un pot en terre, et poursuit sa croissance avec régularité
Au bout de trois mois (en juillet), l'ananas a été repiqué dans un pot en terre, et poursuit sa croissance avec régularité
Au bout de trois mois (en juillet), l'ananas a été repiqué dans un pot en terre, et poursuit sa croissance avec régularité
Au bout de trois mois (en juillet), l'ananas a été repiqué dans un pot en terre, et poursuit sa croissance avec régularité

Au bout de trois mois (en juillet), l'ananas a été repiqué dans un pot en terre, et poursuit sa croissance avec régularité

Après plusieurs mois en terre et à l'extérieur, la bouture a continué à vivre tranquillement et à croitre lentement.

Les feuilles du bas (les plus anciennes) ont jauni et ont séchés tandis qu'au centre du toupet, de nouvelles feuilles sont apparues. 

En novembre de cette même année, les deux boutures d'ananas ont été rentrées à l'intérieur et les feuilles mortes ont été arrachées (elles se sont détachées presque sans effort).

Comment les boutures traverseront-elles la froide saison et son manque de lumière ? 

Affaire à suivre...

Vous aimerez aussi peut-être ces autres essais de boutures...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article