Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit

Planter des noyaux de fruits pour les faire germer (début de l'histoire de notre premier noyau d'abricot)

13 Avril 2016 , Rédigé par fannyassmat Publié dans #PEPINS ET NOYAUX, #ARBRE, #GERMINATION

Lors des dégustations de fruits de l'été dernier, nous avions dévoré pêches, abricots, brugnons, cerises et cie. 

J'avais conservé les noyaux dans l'idée de faire pousser... quelque chose. 

L'écorce des noyaux étant particulièrement dure (voire incassable), j'étais sceptique quant à nos chances de voir germer ces noyaux. 

Mais si on ne tente pas, on n'obtient pas. 

Donc après avoir lu quelques articles et conseils sur le net, voici ce qui est conseillé pour faire germer un noyau. 

L'écorce épaisse du noyau vise à protéger la graine des accidents de parcours, sa dureté est le signe de son adaptation pour survivre aux animaux, intempéries...

Et pour que l'écorce se fende et laisse sortir la graine et la plantule, il faut suivre quelques étapes. 

 

Première étape : créer une dormance au froid.

Les noyaux doivent être plantés en terre l'hiver, dans une terre gelée (donc) avec une orientation nord. Plus les conditions seront rudes, plus la plante va (bien) dormir en attendant le printemps et le réveil...un peu comme la Belle au bois dormant ;

Deuxième étape : au printemps (bien installé), observer les éventuelles pousses sorties de terre ou sortir les noyaux de la terre pour déterminer si un ou plusieurs noyaux ont commencé à germer. 

 

Or, en effectuant des semis en pleine terre à proximité des noyaux de l'été dernier "oubliés tout l'hiver dans leur pot, j'aperçois deux tiges feuillues de quelques minimètres qui sortent de terre !

En les déterrant, cinq noyaux ont germé (sur une bonne vingtaine de noyaux plantés). 

L'hiver a fait son travail, les noyaux aussi...maintenant c'est au jardinier de travailler.

 

A suivre....

pssst! ce sont les noyaux d'abricot qui ont germé...

Les mêmes noyaux, 10 jours après repiquage, un noyau d'abricot a produit un abricotier de plus de 50 cm de hauteur en août de la même année
Les mêmes noyaux, 10 jours après repiquage, un noyau d'abricot a produit un abricotier de plus de 50 cm de hauteur en août de la même année
Les mêmes noyaux, 10 jours après repiquage, un noyau d'abricot a produit un abricotier de plus de 50 cm de hauteur en août de la même année
Les mêmes noyaux, 10 jours après repiquage, un noyau d'abricot a produit un abricotier de plus de 50 cm de hauteur en août de la même année
Les mêmes noyaux, 10 jours après repiquage, un noyau d'abricot a produit un abricotier de plus de 50 cm de hauteur en août de la même année

Les mêmes noyaux, 10 jours après repiquage, un noyau d'abricot a produit un abricotier de plus de 50 cm de hauteur en août de la même année

Vous aimerez aussi peut-être nos autres expériennces de noyaux et pépins 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article