Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit

Les bananiers domestiques...et un petit coup de baguette magique

7 Mai 2015 , Rédigé par Nanie Publié dans #GRAINES, #LES EXOTIQUES

Apres  avoir réussi à faire sortir de terre des baobabs nains, je me suis demandée si il n'était pas possible de faire pousser un autre arbre "impossible" (pour une débutante).  

C'est en cherchant quelle graine de fruit exotique, on pouvait éventuellement faire pousser sous nos lattitudes, que j'ai cherché à récupérer des graines de bananier. 

Contrairement à nombre de fruits exotiques, la banane ne contient pas les graines dans son fruit. 

Il a donc fallu aller les chercher ailleurs....jusqu'a la jardinerie. 

Les graines de bananiers ressemblent a celles de baobabs. Elles sont grosses et noires (comme des olives entières). Comme pour les baobabs, les graines ont une écorce qu'il faut faire ramolir pour que les tiges puissent sortir. 

 

Après un bain d'eau de plusieurs jours, elles sont théoriquement prêtes à être plantées. 

Il est recommandé de mettre les graines dans une terre de bruyère, mais je vais utiliser une terre végétale qui contient aussi de l'engrais naturel.

 

Les graines de bananier seront exposées derrière une fenêtre ensoleillée, dans un terreau végétal humide. Le résultat sera t'il au bout du test ? 

 

Trois semaines après le "semis", rien à l'horizon(tale). 

Puis les cotylédons sortent de terre.  

Les cotylédons ressemblent à ceux des (tournesols). Ils sont nettements moins grands que ceux des baobabs. 

Puis une tige étrange sort à son tour du terreau. 

Il y a une graine qui n'est pas celle du bananier dans cette serre !!!!

 

Apres vérification, il s'avère que c'est l'étrange tige qui est un bananier, quant à l'autre ?

maintenant que la tige est sortie, il faut maintenir la surface du terreau humide (avec un vaporisateur c'est pratique). 

Le bananier se plaît dans un environnement tropical, humide et chaud donc, minimum 20 degrés). A 30 degrés, il pousse "comme un champignon" (en terme de vitesse bien sûr ;)

C'est donc sous le patronage hommage au petit bonhomme aux cheveux couleur de champs de blé, que ce blog va être inauguré. 
 
Le petit prince voyageur vient d'une planète infestée de graines de baobab. 
Les graines de baobabs ressemblent a de l'herbe quand elles sortent de terre, mais leurs racines poussent tant et tant qu'elles finissent par menacer de faire exploser la planète. 
 
La nature non domestiquée peut etre envahissante, mais la nature trop exploitée peut être aussi condamnée. 
 
Voila pourquoi, nous avons voulu faire pousser un baobab niain a la maison, un test symbolique et inaugural. 
 
 
 
Les graines de baobabs ont été denuchees dans une jardinerie a l'écart des semences phares que tout le monde achète( radis, menthe et tomates cerise). 
 
Le sachet de graines de baobab sont donc revenues a la maison dans un enthousisme généralise. 
 
Les graines de baobabs ressemblent a des noisettes noires. Elles ont une coque dure qu'il faut ramollir pour qu'une tige puisse sortir. 
Il faut mettre les graines a ramollir dans de l'eau bouillie pendant plusieurs jours (au minimum deux jours). 
Apres cette étape préliminaire, je dépose les graines de baobabs dans trois mini serre, dans un terreau végétal humide, a peiximite de la lumière. 
 
Apres un mois d'attente, la dizaine de graines, ne donne pas signe de vie. Je pense que les graines sont condamnées, mais l'essai était symbolique. 
 
Presque deux mois plus tard, un matin, une tache verte semble sortir de terre. Le soir du même jour, il y a deux feuilles bien visibles. Un baobab est né ! 
 
Le lendemain, dans une autre mini serre, une seconde forme verte, émerge de la terre. Le soir même, les deux premières feuilles d'un second baobab sont visible. 
 
Sur une dizaine de graines, deux ont germées. 
 
Elles continuent de pousser dans leur mini serre derrière une fenêtre exposée au soleil.
Elles bénéficient ainsi d'une chaleur et d'une humidité constante.  
 
 
Une semaine plus tard, deux feuilles supplémentaires sont apparues au dessus des cotylédons. 
 
 
Les bébés baobabs sont fragiles, il faut continuer de surveiller leur croissance et les bonnes conditions pour leur epanouissement. 
 
Le faux bananier...et le vrai, avec son réseau de racinesLe faux bananier...et le vrai, avec son réseau de racinesLe faux bananier...et le vrai, avec son réseau de racines
Le faux bananier...et le vrai, avec son réseau de racinesLe faux bananier...et le vrai, avec son réseau de racines

Le faux bananier...et le vrai, avec son réseau de racines

Aventure à suivre...

l'été et ses belles températures arrivant, je croise les doigts...

Les bananiers poussent doucement. Deux mois plus tard, deux belles feuilles sont présentes. Les bananiers poussent doucement. Deux mois plus tard, deux belles feuilles sont présentes.

Les bananiers poussent doucement. Deux mois plus tard, deux belles feuilles sont présentes.

Les jolies tiges et feuilles de bananiers ont bien poussés...jusqu'à la bêtise du jardinier amateur. 

Pensant que les bananiers aimaient le soleil, je les ai exposé en plein soleil dans leur mini serre (effet "cuisson à l'étouffée" garantie).

Non seulement les plants n'ont pas apprécié cette luminosité brûlante mais je n'ai pas réussi à les soigner en les arrosant copieusement par la suite. 

Après vérification sur le net, il s'est avéré que les bananiers aiment bien la chaleur tropicale (chaude et humide) mais il ne faut jamais exposer de jeunes pousses en plein soleil car la lumière les brûle (voilà qui est valable pour nombre d'autres pousses). 

L'erreur étant identifiée, peut-être que le prochain essai sera le bon....

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article