Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog botanique de Nanie, petit à petit

Enfants, attention aux baobabs !

26 Avril 2015 , Rédigé par Nanie Publié dans #GRAINES, #HISTOIRE(S), #LES EXOTIQUES, #ARBRE

C'est d'une certaine manière sous le patronage du petit Prince de Saint Exupéry, le petit bonhomme aux cheveux couleur de champs de blé, que ce blog va être inauguré. 

 
Le petit prince voyageur vient d'une planète étrange ou les graines volent dans l'espace et prennent racine avec plaisir. 
 
Et s'il possède une rose unique et magnifique, il déplore aussi l'installation de graines indésirables car dangereuses pour la santé de sa planète. 
 
 
Sa planète est en effet infestée de graines de... baobabs. 
 
Les graines de baobabs ressemblent à de l'herbe quand elles sortent de terre, mais leurs racines poussent tant et tant qu'elles finissent par menacer de faire exploser sa planète. 
 
La nature non domestiquée peut être envahissante, mais la nature trop exploitée peut être aussi condamnée. Telle est la leçon du Petit Prince.
 
 
 
En hommage à ce personnage à la fois enfantin et sage, nous allons lui emboiter le pas en tentant de faire pousser cet arbre mythique qu'est le baobab (mais en version domestique bien sûr).
 
 
 
Les graines de baobabs ont été dénichées dans une jardinerie à l'écart des semences phares que tout le monde achète (radis, menthe et tomates cerise). 
 
 
Le sachet de graines de baobab est donc revenu à la maison dans un enthousiasme généralisé: va t-on réussir a faire pousser des baobabs a la maison ? 
 
Il faut préciser qu'il s'agit d'une variété de baobab nain, car un baobab du Sénégal dans un appartement serait vraiment déraisonnable. 
 
 
A l'ouverture du sachet de graines, nous trouvons des grosses graines noires de la taille d'une noisette
Ces graines ont une coque dure qu'il faut ramollir pour qu'une tige puisse sortir. 
Il faut mettre les graines à ramollir dans de l'eau bouillie pendant plusieurs jours (au minimum deux jours). 
Apres cette étape préliminaire, je dépose les graines de baobabs dans trois mini serre faites en bouteille d'eau transparente, dans un terreau végétal humide, à proximité de la lumière. 
 
 
Mois un :
Après un mois d'attente, la dizaine de graines, ne donne pas signe de vie. Je pense que les graines sont condamnées, mais l'essai était symbolique. 
 
 
 
Mois deux :
Presque deux mois plus tard, un matin, une tâche verte semble sortir de terre.
Le soir du même jour, il y a deux feuilles bien visibles. Un baobab est né ! 
 
Le lendemain, dans une autre mini serre, une seconde forme verte, émerge de la terre. Le soir même, les deux premières feuilles d'un second baobab sont visible. 
 
Sur une dizaine de graines, deux ont germées. 
 
Elles continuent de pousser dans leur mini serre derrière une fenêtre exposée au soleil.
Elles bénéficient ainsi d'une chaleur et d'une humidité constante.  
 
 

 

Une semaine plus tard, deux feuilles supplémentaires sont apparues au dessus des cotylédons (les deux premières feuilles qui contiennent les futures feuilles de la plante).
 
 
Les bébés baobabs sont fragiles, il faut continuer de surveiller leur croissance et les bonnes conditions pour leur épanouissement. 
 
 
Deux mois, plus tard, trois minis baobabs sont nés. Ils ont quatre feuilles chacun.
 
Aventure à suivre...
 
Diaporama en cours de construction 
A suivre...
A suivre...
A suivre...
A suivre...
A suivre...
A suivre...

A suivre...

et après ? 

Les baobabs réservent des surprises. Ils perdent leurs feuilles comme nos arbres caducs européens et refont des feuilles régulièrement. Aussi, inutile de jeter le pauvre baobab qui se régénère en perdant son feuillage inutile ou superflu. 

Patience, il se repose...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article